L’Autriche et la Belgique ont enregistré les plus fortes hausses de dépenses de R&D en Europe

Belgique

Brève
Belgique | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
4 décembre 2017

Entre 2006 et 2016, ce sont l’Autriche et la Belgique qui ont enregistré les plus fortes hausses, au sein de l’Union européenne, des dépenses en recherches et développement, ressort-il des chiffres publiés vendredi par Eurostat, l’Office statistique européen.

En Belgique, 10,52 milliards ont été dépensés l’an passé (2,49% du PIB) alors que seuls 5,93 milliards avaient été consacrés à la R&D en 2006 (1,81% du PIB). Avec cette croissance de 0,68 point de pour-cent, la Belgique se classe à la 2e place européenne en termes de rythme de croissance, derrière l’Autriche (+0,73 point de pour-cent à 3,09% du PIB). En 2016, les intensités de R&D les plus élevées ont été enregistrées en Suède (3,25%) ainsi qu’en Autriche (3,09%), chacune affichant des dépenses de R&D supérieures à 3% du PIB. Suivaient de près l’Allemagne (2,94%), le Danemark (2,87%) et la Finlande (2,75%). À l’extrême opposé, l’intensité de R&D était inférieure à 1% du PIB dans dix États membres, dont la Lettonie (0,44%), la Roumanie (0,48%) et Chypre (0,50%). La moyenne européenne, elle, s’élève à 2,03% du PIB.

Source : Dépêche Belga du 1er décembre 2017

Rédacteur(s) : Relayé par Joachim Huet, Attaché de coopération scientifique et universitaire (joachim.huet[a]diplomatie.gouv.fr) et Victorine Hugot, Chargée de mission (victorine.hugot[a]diplomatie.gouv.fr).

PLAN DU SITE