"Silicon Austria" : Un nouveau centre de recherche à Graz

Autriche

Actualité
Autriche | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
25 octobre 2017

L’Autriche investit 280 millions d’euros dans son projet "Sillicon Austria" dont 100 millions d’euros pour son nouveau centre de recherche à Graz et souhaite ainsi devenir un leader mondial dans le domaine de la micro-électronique.

Après une longue attente, l’implantation du siège autrichien et du centre de recherche pour l’initiative fédérale "Silicon Austria" a été officiellement annoncée le mardi 19 septembre 2017. Jörg Leichtfried, ministre des transports, de l’innovation et de la technologie (parti social-démocrate d’Autriche – SPÖ), a présenté le projet avec Barbara Eibinger-Miedl, conseillère auprès du Land de Styrie (« Landesrätin », parti populaire autrichien – ÖVP).

Ce nouveau centre, dont la construction débutera en début d’année 2018, accueillera 200 postes de travail dont 190 dédiés à la recherche et les 10 restants à la coordination de "Silicon Autria" entre Graz, Villach et Linz. Sur le budget de 280 millions d’euros pour les 5 années à venir, la moitié provient de l’industrie (ams, XP, Epcos, AVL, etc…), 70 millions d’euros de l’État fédéral (Bund) et 70 millions d’euros des trois États fédérés (Bundesländer) concernés : la Styrie, la Carinthie et la Haute-Autriche. La priorité, à Graz, qui percevra près de 100 millions d’euros, sera l’intégration des composants et systèmes électroniques. L’industrie électro-électronique autrichienne emploie environ 63.000 personnes et génère 18 milliards d’euros par an.

Le ministre a affirmé la volonté de l’Autriche de "devenir un leader mondial dans le domaine de la micro-électronique". L’électronique étant "au cœur de tous les produits modernes", sa maîtrise est une nécessité. Il a ajouté : "l’Autriche doit s’approprier la micro-électronique comme la Suisse s’est approprié l’horlogerie".

Barbara Eibinger-Miedl a rappelé que "80% de la création de valeur dans ce domaine a déjà lieu dans le Sud de l’Autriche." À lui seul, le premier appel à projets pour le cluster "Silicon Alps" avait connu une très large sur-souscription.

Wolfgang Pribyl, PDG de la SaRL de recherche Joanneum Research, compte sur le développement de start-ups autour du projet central. Le nouveau centre devra d’ailleurs se consacrer aux questions liées aux brevets et contrats entre les nombreuses entreprises participantes.

Josef Affenzeller (coordinateur de la recherche nationale et internationale pour la société AVL List basée à Graz) explique, notamment pour les partenaires industriels, qu’avec près de 13% d’investissement en R&D dans cette branche, l’Autriche entend bien se mesurer à la concurrence européenne (en désignant notamment la Fraunhofer-Gesellschaft, institut allemand de recherche en sciences appliquées).

En savoir plus : Le site internet (en allemand) du Ministère autrichien des transports, de l’innovation et de la technologie (BMVIT) : https://www.bmvit.gv.at/presse/aktuell/nvm/2017/0919OTS0038korr.html

Source  : Article de l’agence de presse autrichienne, 21/09/2017, https://science.apa.at/site/natur_und_technik/detail?key=SCI_20170921_SCI45031703238259070

Rédacteur  : Simon Barranque, simon.barranque[at]institutfr.at

PLAN DU SITE