L’Autriche dans l’espace

Autriche

Actualité
Autriche | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
14 décembre 2018

À l’occasion de la conférence européenne sur l’espace qui s’est tenue à Graz les 5 et 6 novembre 2018, la totalité du développement d’une nova (Nova Carinae 2018) a été présentée : son explosion originale, son pic de luminosité et ses phases finales. Ces phénomènes ont été observés avec une résolution et une précision temporelle sans précédent pendant une période de 150 jours, grâce aux satellites de la constellation BRITE. Cette constellation de satellites d’observation est le fruit de a coopération entre l’Autriche, le Canada et la Pologne. Elle témoigne, notamment, de l’excellence du savoir-faire des universités autrichiennes dans la construction et l’utilisation de nano-satellites.

La constellation BRITE est constituée de 5 nano-satellites dont l’objectif est d’analyser la structure stellaire et l’évolution des étoiles les plus brillantes du ciel et leurs interactions avec leur environnement « proche ». Les satellites enregistrent ainsi les micropulsations, vents stellaires et autres formes de variabilité grâce à une photométrie d’une très grande précision en deux couleurs (rouge et bleu).

Les étoiles cibles de ce projet sont des astres massifs qui produisent d’immenses quantités d’éléments chimiques de notre univers et les recyclent en vents et en supernovæ. Ces étoiles sont de véritables laboratoires qui nous aident à appréhender un large éventail de processus et phénomènes astrophysiques de notre univers.

Les nano-satellites de la constellation BRITE opèrent depuis l’orbite terrestre basse (LEO en anglais pour Low Earth Orbit). L’Autriche a participé à l’élaboration de deux satellites (TUGSAT-1 et UniBRITE) et contribue également au projet au travers du savoir-faire de l’Université de technologie de Graz (TU Graz), l’Université de Vienne et l’Université d’Innsbruck.

Le ministre fédéral autrichien des Transports, de l’Innovation et de la Technologie, Norbert Hofer, a félicité l’équipe de la TU Graz réunie autour du Prof. Koudelka pour la qualité sensationnelle de ses travaux. Le Ministre estime que l’Autriche a acquis un statut internationalement reconnu grâce au développement de ses propres satellites. Si la République alpine enregistre déjà plusieurs succès avec ses satellites en orbite, elle n’en reste pas là. Deux autres satellites « Made in Austria » sont déjà en cours de développement et seront bientôt mis en orbite. Il s’agit des satellites « OPS-SAT » et « PRETTY » qui seront respectivement les 4e et 5e satellites autrichiens et qui renforceront encore le socle industriel autrichien dans le domaine spatial.

Le Ministère fédéral autrichien des Transports, de l’Innovation et de la Technologie investit environ 70 millions d’euros par an dans le secteur spatial. L’Autriche cofinance à la fois les programmes spatiaux de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’UE, permettant ainsi l’émergence d’une industrie spatiale autrichienne. Environ 120 entreprises et organisations autrichiennes et plus de 1 000 employés sont actifs dans l’industrie spatiale. Le chiffre d’affaires total de l’industrie s’élève à environ 125 millions d’euros par an.

Pour en savoir plus :
Le site internet (en anglais) de la Constellation BRITE, http://www.brite-constellation.at/
L’article sur le site internet du Ministère fédéral autrichien des Transports, de l’Innovation et de la Technologie (BMVIT), https://infothek.bmvit.gv.at/weltra...

Sources : L’article "Minister Norbert Hofer : Österreichische Kleinsatelliten liefern sensationelle Ergebnisse" paru le 6 novembre sur le site internet de l’Agence autrichienne de promotion de la recherche (FFG), https://www.ffg.at/presse/minister-...

Rédacteur : Simon Barranque, simon.barranque[at]institutfr.at

PLAN DU SITE