Une expédition internationale dans l’océan antarctique sur le navire scientifique du CSIRO

Australie

Actualité
Australie | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
29 janvier 2018

Les chercheurs du CSIRO lancent une expédition à bord du navire scientifique Investigator au cœur de l’océan antarctique.

Les chercheurs du CSIRO vont utiliser des robots pour mener l’enquête à plus de 5000 mètres de profondeur sous les eaux de l’océan antarctique. Ces robots autonomes sont programmés pour remonter tous les mois à la surface, après avoir mesuré la température et la salinité de l’eau, puis pour envoyer ces données par satellite aux chercheurs. Cette expédition devrait permettre de comprendre l’influence de l’océan antarctique sur le climat de la planète.
L’océan antarctique joue en effet, un rôle fondamental dans la régulation du climat de la planète, puisqu’il est au carrefour des processus de stockage de chaleur et de carbone dans l’eau. Une meilleure compréhension de ses rouages permettrait de mieux appréhender ses interactions avec le climat. La terre se réchauffe depuis plus de 50 ans, et plus de 93% de l’excès de chaleur emmagasinée par la planète est stockée dans ses océans. Pourtant, l’année 2017 a été la troisième année la plus chaude jamais enregistrée par le Bureau of Meteorology, et 7 des années les plus chaudes enregistrées ont eu lieu ces dix dernières années… Ces changements de températures ont un impact sur l’océan antarctique, qui conduit à des modifications de ses rouages et de son influence sur le climat.
Ce sont ces interactions complexes que les chercheurs du CSIRO cherchent à dénouer afin de connaître l’échelle des futures modifications climatiques de notre planète.

Illust: L'Investigator rester, 92.5 ko, 940x627
L’Investigator restera en mer environ 6 semaines
Credit : Marine National Facility

Une équipe internationale se joindra à l’expédition de l’Investigator, incluant des chercheurs du Bureau of Meteorology, du National Centre for Atmospheric Research (US), et de l’University of Utah, pour mener des recherches complémentaires. Leur équipement comprend non seulement les robots sous-marins, mais également des appareils volants, ainsi que du matériel d’observation embarqué sur le navire ou à bord de satellite, qui rassembleront les données sur les nuages, le rayonnement solaire, la production d’aérosol et la formation de précipitations.
Avec cette expédition, les chercheurs espèrent percer le mystère des nuages antarctiques et de l’équilibre énergétique à la surface de cet océan…

En savoir plus sur ce lien

PLAN DU SITE