Robotique sociale et enjeux éthiques de l’interaction humain-machine par A/Prof Véronique Aubergé, invitée de l’AFRAN

Australie

Actualité
Australie | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
20 décembre 2018

L’AFRAN, Association Franco-Australienne de Recherche et l’innovatioN a été ravie d’inviter la professeure associée Véronique Aubergé, du 29 novembre au 4 décembre en Australie.

Véronique Aubergé est une chercheuse en sciences humaines du CNRS, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble, où elle dirige la plateforme Domus Living Lab, et est directrice du département Informatique Intégrée en Langues, Lettres et Langages (I3L) de l’Université de Grenoble-Alpes. Elle dirige également la chaire Robo’Ethics à l’institut national polytechnique de Grenoble. Experte de l’interaction humain-machine, elle étudie la robotique sociale et questionne le rôle des robots dans nos sociétés, ainsi que l’impact de la relation d’empathie illusoire humains-robots.

Véronique Aubergé s’est rendue à Canberra, Melbourne et Brisbane pour commencer d’importantes discussions avec les chercheurs australiens qui pourront initier des projets collaboratifs entre la France et l’Australie dans ce champ fascinant.

A Canberra, Véronique Aubergé a participé à une table ronde conjointement organisée par AFRAN et l’Autonomy, Agency and Assurance Innovation Institute (3A Institute) de l’Australian National University (ANU). Elle a ouvert cette table ronde par un discours dans lequel elle a partagé sa vision de la dimension sociale de l’intelligence artificielle. Les membres du panel ont alors pu discuter à propos du rôle de l’intelligence artificielle dans la prochaine révolution industrielle (industrie 4.0) et des questions éthiques de l’interaction humain-machine. Cet événement a été l’occasion de rencontrer le Dr. Nicole Robinson de l’Australian Centre for Robotic Vision, l’A/Prof. Seth Lazar de la School of Philosophy de l’ANU, et le Dr. Caitlin Bentley du 3A Institute.

Véronique Aubergé a ensuite donné une conférence publique à l’Université de Melbourne. Elle a eu l’opportunité de rencontrer le Prof. Philip Cohen, directeur du Laboratory for Dialogue Research, ainsi que le prof. Sharon Oviatt, cheffe du Human-Computer Interaction and Human-Centered A.I group. Son passage à Melbourne s’est conclu avec la visite du SensiLab, accompagnée de son directeur, Prof. Jon McCormack.

La dernière étape, à Brisbane, s’est déroulée au sein de l’université de technologie du Queensland où Véronique Aubergé a donné une conférence publique conjointement organisée avec le prof. Sue Keay, directrice des opérations du Centre of Excellence for Robotic Vision. Véronique a rencontré des chercheurs de l’Université du Queensland, des représentants du Chair in Digital Economy, incubateur des technologies digitales, et des représentants de la faculté Creative Industries, faculté tournée vers l’expérimentation et l’industrie.

Ces visites ont offert de nombreuses opportunités de rencontrer des acteurs décisifs du domaine de la robotique sociale. Des voies ont été ouvertes et des idées identifiées pour initier des liens entre les organismes et laboratoires français et australiens.

En savoir plus

Voir l’interview de Véronique Aubergé à l’ANU

PLAN DU SITE