Réalité virtuelle : les scientifiques peuvent observer les cellules cancéreuses en trois dimensions

Australie

Actualité
Australie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
5 juin 2018

Le professeur associé John McGhee, de l’école d’Art & Design de l’University of New South Wales à Sydney, a dirigé la mise au point d’une technologie étonnante permettant à plusieurs scientifiques en même temps d’avoir accès à des images virtuelle de cellules cancéreuses en trois dimensions.

En collaboration avec le professeur Maria Kavallaris du Centre de nano-médecine et de l’Institut de cancérologie des enfants de UNSW , ils ont travaillé sur des images issues de microscopes, des données scientifiques et des animations afin de créer des images virtuelles de cellules et de vaisseaux sanguins, permettant de plonger les chercheur au cœur du corps humain. Cette technique leur permet d’interagir entre eux, de voir les choses différemment, et de se poser de nouvelles questions…

L’objectif est de pouvoir « voir » un traceur ou un traitement se faire absorber dans une tumeur, afin de suivre le comportement des cellules cancéreuses. Cela permettrait de mieux cibler la tumeur pour les radiothérapies, mais aussi de doser traceurs et traitements avec plus de précision.

En récoltant les informations sur la migration des cellules cancéreuses chez un animal vivant, on peut remonter au comportement des cellules lorsqu’elles bougent et mieux comprendre les mécanismes de la propagation du cancer.

Mais avec les images virtuelles reconstituées à partir de ces données, issues de microscopes cryo-électroniques ou à nappes de lumière, d’IRM, et de tomographies par émission de positrons, les scientifiques pourront marcher au cœur des cellules, les observer à leur échelle et sous tous les angles, ils pourront « voir » plus de choses, comprendre et découvrir les mécanismes et les comportements cellulaires…

Pour en savoir plus

PLAN DU SITE