Les enjeux de l’IA, la stratégie du Labor

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
26 mars 2019

En cette année d’élections fédérales le Parti Travailliste a rendu public le 48ième rapport « ALP National Platform ». Fruit du travail développé par les Shadow Ministers et le « National Policy Forum (NPF) », ce rapport souligne les mesures clefs qui seront entreprises si le Parti Travailliste remporte les élections.

Afin de soutenir l’innovation, le Labor a établit une série de recommandations réparties dans les différents chapitres : Innovation and the Economy of the Future, Science and Research, Australia’s Research institutions, Science for Australia’s Future, et Industry, Science and Research Collaboration.

Outre certaines mesures phares, comme l’objectif de porter à 3% du PIB d’ici 2030 les investissements dans la recherche et le développement, et la définition de quatre piliers d’intérêts nationaux autour desquels seront concentrés les investissements (impact du changement climatique sur l’agriculture, l’industrie, l’approvisionnement en énergie et l’Australie rurale ; L’avantage comparatif australien ; la capacité de l’Australie à contribuer aux avancements de la science de manière mondiale ; et aux supports de projets scientifiques de pointes), le Labor cite l’Intelligence Artificielle comme une stratégie prioritaire.

Les mesures envisagées pour le développement de l’IA sont les suivantes :

  1. Le développement rapide de l’intelligence artificielle doit être accompagné d’une vision éthique afin qu’il puisse bénéficier à l’ensemble de la population et qu’il reste sous contrôle de l’opérateur humain. Le développement de l’IA doit refléter les valeurs australiennes.
  1. Au plan pratique le Labor souhaite :
    • La mise en place d’un centre national de l’IA de haut niveau.
    • Passer en revue les différents algorithmes et techniques d’IA utilisés par le gouvernement afin de minimiser leurs biais intrinsèques pour s’assurer qu’ils ne soient pas discriminatoires envers un genre ou une minorité.
    • Instaurer des mécanismes de suivi des coûts et bénéfices générés par les algorithmes sur les plateformes en ligne (telles que livraisons à domicile, partage de véhicule entre particuliers) afin de réduire les inégalités.
    • Apporter une aide aux start-ups qui utilisent l’IA afin de maximiser les créations d’emplois ou qui ont un impact social positif.

Ces annonces concernant l’intelligence artificielle, seront accompagnées d’un plan d’investissement dans le domaine, qui devrait être annoncé prochainement.

Lire le rapport

PLAN DU SITE