Lancement d’un programme de restauration et d’adaptation des récifs coralliens pour aider la Grande Barrière de Corail à résister au changement climatique

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
29 janvier 2018

En ce début 2018, année internationale pour les récifs coralliens, l’Australie lance une initiative significative visant à renforcer la coopération internationale de recherche et d’innovation pour permettre que soient identifiées des mesures permettant la protection et la résilience des zones récifales en contexte de changement climatique.

Une enveloppe de 6 millions de dollars australiens est débloquée pour permettre à la communauté scientifique australienne de redoubler d’efforts. Cette enveloppe finance le lancement d’une étude de faisabilité de 18 mois qui constitue la première phase du programme décennal de restauration et d’adaptation des récifs qui examinera un large éventail de concepts potentiels et se focalisera ensuite sur les options les plus pertinentes.

L’Australian Institute for Marine Science (AIMS) prend la tête d’un partenariat associant l’Université du Queensland, le CSIRO, QUT, la Great Barrier Reef Marine Park Authority et la Great Barrier Reef Foundation, pour lancer un programme décennal de restauration et d’adaptation des récifs.

Le programme de restauration et d’adaptation des récifs est un projet de recherche à long terme visant à étudier les meilleures options scientifiques et technologiques pour aider la Grande barrière de corail à résister, à se réparer et à récupérer. Les chercheurs australiens les plus brillants ont déjà commencé à travailler sur des solutions créatives, mais il n’y a pas de réponse immédiate et claire à ce problème complexe.

Au cours des 18 prochains mois, le nouveau partenariat évaluera la faisabilité et les risques de nombreuses techniques. Cette phase de planification est la première étape de ce qui sera finalement un vaste programme de recherche et de développement.

La protection des récifs coralliens est un axe majeur de la coopération scientifique bilatérale entre la France et l’Australie. Le CEO de l’AIMS, Prof. Paul Hardisty, sera en France en mai pour identifier, avec la communauté scientifique française, des axes stratégiques pour le futur de la coopération.

En savoir plus sur ce lien

PLAN DU SITE