L’Australie sur la voie de l’éradication du cancer du col de l’utérus

Australie

Brève
Australie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
10 avril 2018

Depuis 2007, l’Australie effectue des campagnes de vaccination gratuites contre le papillomavirus auprès des adolescents. Ce virus sexuellement transmissible est à l’origine de 99,9% des cas de cancer du col de l’utérus.

Initiées par le gouvernement fédéral en 2007 auprès des jeunes filles de 12-13 ans, ces vaccinations gratuites ont été disponibles pour les garçons également à partir de 2013, et deux doses gratuites de vaccins sont offertes aux jeunes de moins de 19 ans.
Ces campagnes ont été un véritable succès. Entre 2005 et 2015, le pourcentage de femmes atteintes du papillomavirus est tombé de 22.7% à 1.1% et le taux d’immunisations a accéléré depuis 2015, créant un effet de protection de masse.

À ces campagnes de vaccinations s’ajoute, depuis décembre 2017, un nouveau test plus précis, qui au lieu de détecter les cellules ayant muté à cause du virus, peut déceler le papillomavirus conduisant aux mutations des cellules. L’Australie espère ainsi éliminer les risques de cancer du col de l’utérus d’ici 10 à 20 ans.

En France, près de 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chaque année et environ 1 100 femmes par an en décèdent. Les vaccins ne sont pas gratuits, (121.41 € pour le Gardasil, et 109,65 € pour le Vervarix) mais sont remboursés à 65% par l’assurance maladie, et le montant restant est généralement remboursé par les organismes complémentaires. Cependant la France souffre d’une faible couverture vaccinale, qui est en baisse constante depuis 2010 (moins de 20% des jeunes sont vaccinés contre le papillomavirus). Aux Etats-Unis, le prix de la vaccination monte à 450$, même si des aides sont généralement proposées, mais seulement 50% des jeunes filles américaines entre 13 et 17 ans sont vaccinées, et 38% des garçons de la même tranche d’âge. La situation est pire dans les pays en développement, où les deux-tiers des jeunes filles n’ont pas accès aux vaccins…

Mettre en œuvre des campagnes de vaccination dans les pays en développement pourrait être la solution pour éradiquer les risques de cancer du col de l’utérus, comme semble le montrer l’exemple australien.
En savoir plus

Papillomavirus

PLAN DU SITE