Forum AFRAN

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
29 janvier 2018

Le forum annuel de l’AFRAN - l’Association Franco-Australienne de Recherche et d’Innovation, s’est tenu les 7 et 8 décembre 2017 au Centre des études européennes de l’Australian National University (ANU) à Canberra.

Le Forum AFRAN a rassemblé 70 personnes, à la fois chercheurs affiliés à l’association et représentants d’universités, institutions de recherche et décideurs de l’écosystème australien de l’innovation et de la science. Lors de ce Forum, la coopération scientifique bilatérale existante a été valorisée dans un certain nombre de domaines, et de futures opportunités de coopération ont également pu être discutées. Enfin, ce Forum a permis de renforcer les liens avec la Région Pacifique, grâce à la participation d’intervenants de l’université et de l’Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie, ainsi que du Programme régional océanien pour l’environnement SPREP.

Le forum a été ouvert par la Présidente de l’association, le Dr. Katherine Daniell de l’ANU, qui a rappelé l’histoire de la fondation de l’association. Le Vice-Président Innovation de l’ANU a insisté sur la nécessité pour l’université de créer des liens internationaux, et sur l’intensité de la coopération France-Australie. Enfin l’Ambassadeur de France en Australie a présenté sa vision du rôle clé qu’a vocation à jouer l’association AFRAN, à la fois comme vitrine de la coopération bilatérale actuelle de recherche, et comme facilitateur de l’émergence de nouvelles initiatives servant l’agenda scientifique France-Australie. L’association s’est dotée d’une stratégie de développement à 5 ans, soutenant la structuration de communautés thématiques de chercheurs . AFRAN entend également travailler sa visibilité en France. L’association cherche ainsi à rendre plus visibles les compétences scientifiques engagées dans la coopération.

Les discussions du forum étaient organisées autour de sessions thématiques présentant les collaborations franco-australiennes autour de projets de scientifiques. Cependant, ces sessions ont révélé au fils des présentations, des possibilités d’interconnections. L’enjeu de la transition industrielle (Industrie du futur en France, Industry 4.0 en Australie) a été abordé au travers des thématiques de l’énergie, de l’internet des objets et des matériaux. Le Forum a également stimulé des discussions croisées  : le potentiel de l’internet des objets sous la forme de capteurs environnementaux en termes d’utilisation dans le champ de l’ingénierie hydraulique pour l’environnement et le développement durable ; les enjeux liés à la caractérisation des matériaux pour les nouvelles technologies du spatial ; le potentiel du new Space pour la gestion résiliente des écosystèmes coralliens, ou pour l’agriculture de précision…

Illust: Prof. Ian Chubb (...), 184.1 ko, 721x417
Prof. Ian Chubb présente la table ronde “Innovation and sustainability of reef ecosystems”
Ambassade de France en Australie

Les discussions riches et fructueuses du Forum ont ainsi pu mettre en valeur les collaborations intenses entre la France et l’Australie, mais aussi des possibilités de collaborations transdisciplinaires et transrégionales intéressantes, notamment avec la région Pacifique… L’ensemble des présentations est accessible sur le site AFRAN.

L’Ambassade de France en Australie a valorisé dans ce cadre les instruments dont elle dispose pour soutenir la coopération bilatérale sur le continuum formation supérieure, recherche et innovation, et notamment la reconfiguration du PHC envisagée à compter de 2018 autour de trois axes :
Soutien à la mobilité des doctorants
Soutien à la mobilité des post-docs et chercheurs
Soutien à des workshops scientifiques sur des thématiques d’intérêt stratégique pour le futur de la coopération.

Dans un contexte où la coopération scientifique bilatérale repose encore très largement sur des collaborations individuelles de chercheurs à chercheurs et entre dans une phase de structuration stratégique, l’association AFRAN se positionne comme un instrument de mobilisation de la communauté scientifique bilatérale, de valorisation des compétences scientifiques disponibles, et comme un catalyseur de nouvelles initiatives ‘bottom-up’ servant l’agenda bilatéral de coopération .

Illust: Table ronde “Bilatera, 389.7 ko, 1152x563
Table ronde “Bilateral cooperation in space : from astrophysics to earth observation solutions” Prof. Peter STEVENS, UNISA , Dr. Michael SCHAEFER, CSIRO , Prof. Anna MOORE, AITC / ANU
Ambassade de France en Australie

PLAN DU SITE