Elargissement à l’Océanie du bureau CNRS ASEAN

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
5 août 2019

Le CNRS a un rayonnement important à l’international, notamment grâce à ses bureaux internationaux qui facilitent la mise en place d’actions structurantes avec ses partenaires dans le monde entier. Celui de Singapour va élargir ses activités à l’Océanie.

En Australie, le CNRS contribue fortement à la structuration de la coopération scientifique et technologique, grâce à ses outils de coopération internationale. Il existe en effet 8 LIA avec certaines des plus importantes universités australiennes : Australian National University en mathématiques et en chimie, University of Melbourne en physique, informatique et biologie, Macquarie University en photonique et en biologie, ou Deakin University et University of Tasmania pour l’étude des cancers et de leurs caractères évolutifs. Le CNRS travaille par ailleurs a la mise en place d’une première unité mixte internationale avec les 3 Universités d’Australie du Sud et Naval Group. Ces collaborations réussies entre le CNRS et ses partenaires australiens permettent de faire avancer de grands projets internationaux.

Le bureau international du CNRS pour la zone ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est), basé à Singapour, va élargir ses activités en intégrant toute l’Océanie. En septembre 2019, un nouveau directeur, Jean-Paul Toutain, prendra ses fonctions, afin d’assurer l’ancrage et la coordination de la stratégie du CNRS en Australie, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle Guinée, et les pays insulaires du Pacifique.

Cet élargissement à l’Océanie du réseau de bureaux internationaux du CNRS promet des développements structurants de la coopération de recherche France-Australie, déjà en plein essor.

PLAN DU SITE