Prix 2016 l’Oréal-Unesco pour les femmes et la science : Andrea Gamarnik, lauréate en Amérique Latine

Argentine

Brève
Argentine | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
26 avril 2016

Andrea Gamarnik, chef du Laboratoire de Virologie Moléculaire de l’Institut Leloir à Buenos Aires, a obtenu le prix L’Oréal Unesco pour les femmes et la science de la zone Amérique Latine

Andrea Gamarnik, chercheuse de 51 ans, chef du Laboratoire de Virologie Moléculaire de l’Institut Leloir à Buenos Aires, a obtenu en octobre 2015 le prix L’Oréal Unesco pour les femmes et la science de la zone Amérique Latine. Elle a d’ailleurs été mise à l’honneur ce mardi 26 Avril 2016 à l’Ambassade de France en Argentine.

Les recherches d’Andrea Gamarnik et de son équipe ont considérablement amélioré la compréhension du cycle de vie du virus de la dengue et des virus de la même famille, les flavivirus, dont le virus zika fait aussi partie.

Ces travaux ont également mis en évidence que le virus se spécialise et s’adapte à l’hôte - le moustique vecteur et l’homme - mais aussi que la structure dupliquée du virus reste conservée. Ces travaux fondamentaux ont contribué à l’arrivée de deux vaccins, dont l’un développé par les Instituts américains de la santé (NIH) a très récemment affiché 100 % d’efficacité.

PLAN DU SITE