Le nucléaire argentin : financements chinois de centrales et évolution du projet Carem

Argentine

Actualité
Argentine | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
24 août 2016

L’Argentine conforte ses partenariats avec la Chine et l’Europe dans le domaine nucléaire.
D’une part, les banques chinoises prévoient d’investir dans la construction de deux nouvelles centrales (eau lourde et eau légère) en Argentine.
D’autre part, au sein du projet Carem, le CNEA vient d’attribuer aux entreprises Tecna et Siemens la construction du BOP.

Projet de construction de deux centrales nucléaires en Argentine à l’horizon 2017 avec financements chinois

Lors d’une visite à Beijing le 30 juin 2016, le ministre argentin de l’Energie, Juan José Aranguren, a consolidé le projet initié par le gouvernement précédent en signant un mémorandum d’accord avec le directeur de l’Administration Nationale de l’Energie chinoise, Nur Bekri, pour la construction de deux centrales nucléaires en Argentine.

L’une sera dotée d’un réacteur Candu (Canadian Uranuium Deuterium) d’eau lourde, technologie déjà utilisée à la Centrale Embalse de Cordoba. L’autre marque un saut technologique : équipée d’un réacteur PWR, elle relève de la technologie de l’uranium enrichi et de l’eau légère.

Le projet requiert un investissement de 12 millions de dollars ; à 85% financé par les banques chinoises. Sa mise en œuvre est prévue pour 2017.

Projet Carem : Tecna et Siemens remportent le marché du BOP

Le ministre argentin de l’Energie (MINEM) a également signé le contrat entre la Commission de l’Energie Atomique (CNEA) et les entreprises Tecna (italienne) et Siemens (allemande) pour la réalisation du BOP* (balance of plant) du prototype Carem. L’entreprise Siemens est un partenaire nucléaire de l’Argentine depuis sa participation à la construction de la centrale nucléaire Atucha I.

La signature du contrat implique un investissement de 1200 millions de pesos et la création de 400 emplois directs.

Carem est un réacteur nucléaire de type SMR, à eau pressurisée et de moyenne puissance (32 MWe). De facture argentine (développé par INVAP), il a été conçu pour une production d’électricité à bas coûts et cible l’approvisionnement de réseaux de petite taille et les sites isolés.

L’ouvrage réalisé au sein du Complexe Atomique Atucha à Lima (Province de Buenos Aires) devrait s’achever fin 2018. Suite à une période d’essais fructueuse, il pourra être raccordé au Système Argentin Interconnecté (SAI) à partir de juillet 2019.

L’Argentine conforte son positionnement dans le domaine des réacteurs électriques de moyenne et basse puissance (SMR) : elle est l’un des cinq pays qui développe cette technologie (aux côtés de la Corée du Sud, les Etats-Unis, la Russie et la Chine).

Illust: Prototype Carem (...), 2.5 Mo, 1209x759
Prototype Carem - crédits : Sitio Andino

*Le BOP fait référence aux infrastructures constituées des circuits secondaire, tertiaire, de l’eau de réfrigération, des groupes électrogènes et de les équipements connectés au système de transport de l’électricité produite.

En savoir plus :

Sources :

Rédactrice  : Marie Salvan, marie.salvan[at]diplomatie.gouv.fr - http://ifargentine.com.ar/fr/ciencia/

PLAN DU SITE