Retour sur la session parlementaire autour du sujet « La science a besoin d’être internationale »

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
15 mars 2018

Le 28 février dernier, la commission parlementaire pour l’éducation, la recherche et la technologie s’est réunie pour parler de la science et de son internationalisation.

Margret Wintermantel, présidente du DAAD, l’office allemand d’échanges universitaires, présente devant la commission parlementaire sur l’éducation, la recherche et la technologie, a précisé « Nous avons besoin d’amis partout dans le monde ». Elle a expliqué que c’est d’ailleurs dans ce sens que la DAAD, avec un budget de 522 millions d’euros, veut renforcer l’internationalisation des universités allemandes. En effet, selon elle, l’Allemagne est une force mondiale dans le domaine des sciences, mais sans internationalisation son l’excellence scientifique ne sera pas reconnue.

De plus Hans-Christian Pape, le nouveau président de la Fondation Alexander von Humboldt, a également souligné que sans les contacts internationaux, la recherche scientifique pourrait difficilement être mise en œuvre avec des applications concrètes. La fondation encourage la coopération scientifique entre les chercheurs étrangers et allemands. Grâce aux bourses de recherche et aux prix de recherche de la fondation, les scientifiques du monde entier peuvent venir en Allemagne pour mener leur propre projet de recherche avec un partenaire de coopération allemand. Quant aux scientifiques allemands, ils peuvent réaliser un projet de recherche à l’étranger en tant qu’invité auprès de l’un des plus de 28 000 anciens élèves de la Fondation Humboldt dans le monde entier. La seule chose qui compte pour la fondation est l’excellence scientifique, il n’y a aucun quota, que ce soit pour, les domaines de recherche ou les pays d’origine. En 2016, la Fondation a attribué 533 bourses, mais cela n’est pas suffisant pour Hans-Christian Pape, qui a exigé que le nombre de bourses soit augmenté d’environ 30% et a suggéré que davantage d’attention soit accordée aux scientifiques des pays émergents. Hans-Christian Pape a également souligné la grande importance de l’Union Européenne pour représenter une force compétitive sur le marché mondial.

Le secrétaire d’État parlementaire au ministère fédéral de l’éducation et de la recherche, Thomas Rachel (CDU), a également rappelé l’importance de la coopération mondiale pour la recherche scientifique. C’est dans ce contexte, qu’il a mentionné la stratégie africaine du gouvernement fédéral allemand, qui considère L’Afrique actuelle comme un continent d’opportunités.

Plus d’informations : Le site internet du DAAD : https://www.daad.de/de/
Le site internet de la fondation Alexander von Humboldt : https://www.humboldt-foundation.de/web/home.html

Source : Communiqué de presse du Bundestag : https://www.bundestag.de/presse/hib/2018_02/-/545574

Rédactrice : Clarisse Brehier, clarisse.brehier[at]diplomatie.gouv.fr www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE