Remise du prix franco-allemand en recherche Gay-Lussac Humboldt

Allemagne

Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
15 février 2018

Le prix Gay-Lussac Humboldt récompense chaque année des chercheurs qui ont contribué, par l’excellence de leurs travaux et la qualité de leur engagement, au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande. Cette année, il a été remis au Prof. Johannes Orphal, spécialiste du climat et à Prof. Susanne Rau, historienne.

Créé en 1981, par le président Valéry Giscard d’Estaing et le chancelier Helmut Schmidt, cette distinction est décernée chaque année à deux éminents chercheurs allemands. Ceux-ci doivent porter, à travers leurs travaux, une vision d’avenir pour la coopération scientifique franco-allemande. Selon la Ministre Vidal, qui a dévoilé les lauréats à l’occasion de la journée franco-allemande marquant les 55 ans du traité de l’Elysée le 22 janvier dernier, « le couple franco-allemand est plus que jamais un pilier de l’intégration européenne sur tous les plans, et particulièrement sur le plan scientifique. »

Mme Rau est historienne, professeure des universités, vice-présidente recherche de l’Université d’Erfurt. En 2009, elle a été élue professeure sur une chaire d’excellence intitulée Histoire de la culture et des sciences à l’époque moderne. Ses travaux les plus récents, qui ont donné lieu à des publications en Français comme en Allemand, ont porté sur le développement du commerce à Lyon du XIIIe siècle à 1800 et notamment sa vocation méditerranéenne. Dans ce cadre, Mme Rau envisage de développer les liens de son établissement avec l’université Lumière Lyon 2.

M. Orphal quant à lui est physicien, spécialiste du climat et de la télédétection de l’atmosphère. Il a exercé son activité plusieurs années au sein d’universités et organismes de recherche français (thèse soutenue à Paris 6 et Paris 11, chargé de recherche au CNRS, professeur à Paris 12) et exerce désormais en tant que professeur à l’Institut pour la Technologie de Karlsruhe (KIT). En parallèle, il continue de conduire de nombreux projets de recherche avec des laboratoires français (CNES, C.N.R.S.-INSU, LISA, GSMA etc.). Ses travaux en spectroscopie moléculaire et télédétection de l’atmosphère ont contribué au développement de nouvelles techniques de très haute précision et sensibilité permettant de mesurer des espèces stables, instables et radicalaires.

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche délivre ce prix chaque année. Ce sont deux prix d’un montant de 60.000 euros chacun qui sont remis à des scientifiques allemands de renommée internationale, dont les candidatures sont proposées par les partenaires français avec lesquels ils ont développé ou projettent de développer une coopération. Ce prix est décerné avec le concours de l’Académie des sciences - Institut de France. La Fondation Alexander von Humboldt décerne, quant à elle, le Prix Gay-Lussac Humboldt à cinq scientifiques français, également pour un montant de 60.000 euros.


Source : VIDAL Frédérique, Communiqué, « Susanne Rau et Johannes Orphal lauréats du Prix Gay-Lussac Humboldt 2017 » http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid125424/susanne-rau-et-johannes-orphal-laureats-du-prix-gay-lussac-humboldt-2017.html

Rédacteur : Fabien Baudelet, fabien.baudelet[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE