Le réseau EUROoC pose les bases d’une recherche européenne commune pour les organes sur puce

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
12 octobre 2018

L’Institut Fraunhofer d’ingénierie des interfaces et de biotechnologie IGB (Stuttgart) coordonne la mise en place d’un réseau européen de recherche, appelé EUROoC, pour promouvoir la technologie des organes sur puce. Les systèmes d’organes sur puce permettent la reproduction des tissus d’organes humains à très petite échelle. Ils sont considérés comme une alternative d’avenir aux modèles animaux et comme une technologie à fort potentiel pour la recherche pharmaceutique et la médecine personnalisée. Étant donné que le développement de systèmes d’organes sur puce (organ-on-a-chip) nécessite des compétences et une expertise dans des disciplines diverses, l’objectif premier du réseau EUROoC est la formation interdisciplinaire des jeunes scientifiques.

Les systèmes d’organes sur puce sont des plateformes microfluidiques intégrant des tissus humains ou des éléments constitutifs d’organes. Ce sont ainsi des modèles in vitro qui reproduisent les processus biologiques à l’œuvre dans le corps humain, pouvant apporter de nouvelles connaissances précieuses pour la recherche biomédicale fondamentale. Utilisés comme systèmes de test, ils peuvent également contribuer au développement de nouveaux composés pharmaceutiques et ouvrir la voie à une médecine personnalisée. Les systèmes d’organes sur puce combinent les avantages uniques des essais cellulaires classiques et des modèles animaux, et ont le potentiel d’améliorer considérablement la transférabilité des résultats précliniques aux phases cliniques ultérieures. De cette manière, les essais sur les animaux peuvent être réduits et le développement d’innovations médicales peut être rendu plus économique, plus sûr et plus rapide.

Le développement et l’application de systèmes d’organes sur puce nécessitent la combinaison de différentes compétences dans divers domaines scientifiques - de la biologie et la médecine à l’ingénierie et la physique. Ces exigences interdisciplinaires ont conduit à la création du réseau EUROoC, qui démarrera à l’automne 2018 avec le financement de l’Union Européenne dans le cadre du programme très compétitif Marie Skłodowska-Curie Innovative Training Network (MSCA-ITN). Dans ce réseau, des scientifiques universitaires et industriels de toute l’Europe, experts dans différentes disciplines, mettent en commun leurs forces. Onze principaux partenaires contractuels du projet y participent, dont neuf du secteur universitaire, une PME et une autorité de réglementation du domaine de la protection de la santé des consommateurs. En outre, dix organisations partenaires, dont trois institutions académiques, cinq du secteur industriel (parmi lesquelles la société française Transgene SA) et deux autorités de réglementation dans le domaine des médicaments à usage humain, font partie également partie du réseau.

L’un des axes de travail du réseau est la formation interdisciplinaire des jeunes chercheurs. Une prochaine génération de chercheurs sera ainsi formée à tous les aspects du développement et de l’application des systèmes organ-on-a-chip. Outre les aspects scientifiques, l’accent est également mis sur la formation des chercheurs quant à la manière dont ils peuvent commercialiser leurs développements et dont ils doivent traiter les aspects réglementaires et juridiques. Le réseau veut donc contribuer à renforcer la compétitivité de l’Europe dans ce domaine émergent de la recherche.

Sous l’égide d’EUROoC, les chercheurs participants travailleront sur des projets communs dans le but de mettre au point des systèmes avancés d’organes sur puce qui reproduisent les propriétés des tissus organiques de manière aussi réaliste que possible en termes de types de cellules, microenvironnement et structure et fonction des tissus spécifiques des organes. En outre, des concepts d’interconnexion de systèmes d’organes individuels avec des puces multi-organes et d’intégration d’éléments de détection sont également en cours d’élaboration au sein du réseau.


Source : “EUROoC-Netzwerk setzt Grundstein für eine gemeinsame europäische Organ-on-a-Chip-Forschung”, communiqué de presse du Fraunhofer IGB, 13/09/2018 – https://www.igb.fraunhofer.de/de/presse-medien/presseinformationen/2018/eurooc.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE