Le BMBF finance un projet national pour le développement de l’utilisation des bactériophages en substitut des antibiotiques

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
17 novembre 2017

Face au développement des problématiques d’antibiorésistance, plusieurs grandes institutions allemandes ont décidé d’unir leurs efforts au sein d’un projet commun. Baptisé « Phage4Cure », celui-ci a pour but de développer et de valider l’utilisation de bactériophages contre les infections bactériennes. Le projet est financé sur trois ans à hauteur de près de quatre millions d’euros par le ministère fédéral de l’Education et de la Recherche (BMBF).

Les bactériophages sont des virus qui reconnaissent et infectent des souches très précises d’espèces bactériennes avant de les détruire. Ils sont déjà utilisés avec succès depuis plusieurs décennies en Europe de l’Est, comme solution alternative aux antibiotiques. Cependant, leur utilisation en tant que traitement n’est toujours pas autorisée dans l’Union Européenne. Cette interdiction est notamment due à l’absence de standards dans le processus de production. De plus, des essais cliniques doivent pouvoir démontrer que ce type de thérapie est efficace, bien tolérée par les patients et ne présente pas de risques.

Quatre partenaires vont donc s’atteler à cette tâche : l’Institut Fraunhofer ITEM de toxicologie et de médecine expérimentale à Hanovre (Basse-Saxe), l’hôpital universitaire de la Charité (Berlin), la Charité Research Organisation GmbH, et l’Institut Leibniz DSMZ-Collection allemande des Microorganismes et des Cultures cellulaires de Brunswick (Basse-Saxe), un institut permettant de collectionner, analyser et déposer des brevets sur les micro-organismes et les cultures cellulaires.

Les quatre partenaires travailleront sur différents aspects du projet en fonction de leur expertise respective. L’Institut Leibniz DSMZ se chargera de l’identification et de la caractérisation génétique des bactériophages, avant de les transférer au Fraunhofer ITEM, où des processus de purification et de production pharmacologique seront développés. Les scientifiques de Fraunhofer débuteront également les tests précliniques. La Charité mènera d’autres tests précliniques et se chargera de la conception, la planification et l’exécution des essais cliniques. Enfin, la Charité Research Organisation hébergera les études cliniques et s’occupera de la gestion des données et de l’élaboration du rapport final, tout en travaillant en liens étroits avec les autorités pharmaceutiques.


Source : “Forschungsverbund startet mit dem Ziel, Bakteriophagen als zugelassenes Arzneimittel zu etablieren”, communiqué de presse du Fraunhofer ITEM, 09/11/2017 – https://www.item.fraunhofer.de/de/presse-medien/latest-news/pm-fraunhofer-item-phage4cure.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE