La première chaîne de fabrication flexible pour les dispositifs médicaux individuels minimalement invasifs

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
12 octobre 2018

Grâce à un nouveau procédé de fabrication flexible, neuf partenaires issus de six pays européens et réunis au sein du projet de recherche « Openmind » ont ouvert la voie à une nouvelle génération d’instruments médicaux peu invasifs : des produits configurables tels que des fils de guidage, des cathéters et des instruments en plastique renforcé de fibres, sans pièces métalliques et donc particulièrement adaptés aux techniques de résonance magnétique. L’objectif du projet était de fournir des technologies de fabrication flexibles nécessaires pour les produits hautement personnalisables.

Les neuf partenaires du projet de recherche européen « Openmind » ont uni leurs forces à la mi-2015 dans le but de développer une technologie de fabrication flexible pour des outils médicaux à usage unique et hautement individualisés dans un délai de trois ans. Les produits médicaux en matière plastique renforcée de fibres (PRFV), qui ne nécessitent pas de matériaux métalliques, sont adaptés à l’utilisation dans les appareils à rayons X et les tomographes par ordinateur ainsi qu’aux examens diagnostiques et même aux opérations thérapeutiques dans les tomographes à résonance magnétique.

Avec leur nouvelle chaîne de fabrication, les partenaires du projet veulent combler l’écart entre la production efficace de dispositifs médicaux entièrement standardisés et la fabrication individuelle. La chaîne de production est conçue de façon à ce que le processus soit optimisé pour un produit donné : toutes les données de processus obtenues pendant la production sont analysées et évaluées à l’aide d’algorithmes de machine learning. Il est ainsi plus facile de déterminer les paramètres du processus pour des configurations futures, permettant de réduire jusqu’à 50 % les temps de développement et de fabrication des produits. Les partenaires du projet s’attendent à des économies de coûts allant jusqu’à 30% et partent du principe que le « time-to-market » sera également réduit de 30%.

La chaîne de production des nouveaux instruments médicaux en PRVF repose sur le procédé dit de micro-pullwinding, Ce procédé permet d’ajuster la résistance et la flexibilité des produits en fonction de l’orientation des fibres utilisées. Comme les fibres n’influencent pas le champ magnétique et ne possèdent pas de conductivité électrique, les instruments sont particulièrement adaptés à une utilisation en IRM et permettent aux professionnels de la santé d’avoir une vision optimale de leur champ opératoire. Outre le diagnostic, l’imagerie par résonance magnétique ouvre ainsi d’autres voies pour des applications thérapeutiques - en particulier pour les patients sensibles aux radiations comme les enfants ou les femmes enceintes. Le premier outil mini-invasif développé dans le cadre du projet Openmind a été un fil guide pour la mise en place de cathéters, qui sont fréquemment utilisées en chirurgie cardiaque.

Le projet Openmind a été financé pendant trois ans dans le cadre du programme de financement européen Horizon 2020. Le projet est coordonné par l’Institut Fraunhofer de Technologies de Production IPT (Aix-la-Chapelle). Les autres partenaires sont : ICS In-Core Systèmes (Saint-Priest, France), Diribet spol. s.r.o. (République Tchèque), IRIS (Innovació I Recerca Industrial I Sostenible) (Espagne), Fondazione Politecnico di Milano (Italie), Nano4imaging GmbH (Allemagne), Blueacre Technology Ltd (Irlande), Tamponcolor GmbH (Allemagne) et Gimac International (Italie).


Source : “Die erste flexible Fertigungskette für individuelle minimalinvasive Medizinprodukte”, communiqué de presse du Fraunhofer IPT, 06/09/2018 – https://www.ipt.fraunhofer.de/de/presse/Pressemitteilungen/20180905_die-erste-flexible-fertigungskette-fuer-individuelle-minimalinvasive-medizinprodukte.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE