La durée d’ensoleillement pourrait influencer la chronobiologie des attaques cardiaques

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
29 juillet 2018

Une équipe internationale de l’Université technique de Dresde (Saxe) a découvert une nouvelle règle régissant la chronobiologie des crises cardiaques. L’étude conclut que l’exposition au soleil associée au rythme des saisons pourrait avoir une influence sur le rythme circadien des attaques cardiaques, c’est-à-dire le moment où elles sont déclenchées.

La chronobiologie des attaques cardiaques massives (ou STEMI, pour « ST elevation myocardial infarction ») est déjà largement documentée dans la littérature scientifique. Une première règle stipule ainsi qu’il existe un rythme circadien se traduisant par un pic d’accidents lors des heures diurnes. Une deuxième règle suggère que ces attaques suivent également un rythme saisonnier et surviennent davantage au cours des mois d’hiver. Les facteurs environnementaux et climatiques jouent ainsi un rôle important dans le déclenchement des STEMI.

Cependant, les chercheurs ignoraient jusque-là si le rythme circadien était modifié par le rythme saisonnier, en particulier durant les mois d’été, quand le nombre d’attaques diminue. Les chercheurs de Dresde, en coopération avec des chercheurs de l’hôpital Niguarda de Milan, ont ainsi mené une étude sur plusieurs milliers de patients venant du monde entier et ayant subi une crise cardiaque.

L’étude a démontré que le rythme circadien des STEMI varie au cours de l’année et dépend du rythme des saisons et de la lumière du soleil. Plus spécifiquement, la période de pics normalement associée aux heures diurnes se décale en été vers les heures nocturnes (18h – 6h). Ce changement semble être associé à la « sunshine duration », le nombre de d’heures d’ensoleillement dans une journée (à ne pas confondre avec la « sunlight duration », qui est le nombre d’heures de lumière dans la journée).

Cette découverte pourrait ainsi devenir un troisième pilier dans le domaine de la chronobiologie des crises cardiaques.


Source : “Sonnenscheindauer kann möglicherweise den Beginn eines tödlichen Herzinfarktes beeinflussen”, communiqué de presse de la TU de Dresde, 08/05/2018 – https://tu-dresden.de/tu-dresden/newsportal/news/sonnenscheindauer-kann-moeglicherweise-den-beginn-eines-toedlichen-herzinfarktes-beeinflussen?set_language=de

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE