La Conférence Falling Walls à Berlin

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
30 novembre 2017

Les 8 et 9 novembre 2017 s’est déroulée la conférence Falling Walls dans le cadre de la Science Week de Berlin. Falling Walls est organisé chaque année depuis 2009, en commémoration de la chute du mur de Berlin.

L’évènement « Falling Walls » est ainsi devenu en quelques années un rendez-vous incontournable pour la communauté des chercheurs et pour les décideurs de la recherche aux niveaux allemand et international. La conférence contribue largement à renforcer le positionnement de la capitale allemande comme haut lieu de la science et de la recherche.

Falling Walls comprend plusieurs séquences mettant en relation la science avec l’économie, la politique, les média et la culture, afin de réunir des innovateurs dans une optique de transdisciplinarité. Le mot d’ordre cette année était la lutte contre les faits alternatifs ("Alternative facts").

L’évènement central de Falling Walls est la Falling Walls Conference, au cours de laquelle 20 chercheurs de premier plan mondial disposent de 15 minutes pour présenter leurs recherches. Parmi ces chercheurs figurait l’économiste française Esther Duflo, actuellement professeure au Massachussetts Institute of Technology.

L’événement s’est étoffé au cours des dernières années avec la tenue d’événements satellites en marge de la conférence proprement dite :

Falling Walls Lab est dédié aux projets de recherche ou d’innovation sociale innovants. Une centaine de jeunes chercheurs sélectionnés à travers le monde viennent présenter leurs travaux de recherche en 3 minutes. Claudie Haigneré présidait cette année le jury, Une représentante de l’Ecole Normale Supérieure de Paris était présente. La gagnante de l’édition 2017 est Agnes Reiner, de l’Université de Vienne (Autriche), pour ses travaux sur le diagnostic du cancer des ovaires.

Falling Walls Venture, est dédié aux start-ups : 25 start-ups à caractère scientifique (biotechnologies, énergie, santé, intelligence artificielle, etc.) ont été sélectionnées pour « pitcher » pendant 10 minutes devant un jury. La start-up française Simulica, présentée par l’École Spéciale des Travaux Publics du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP) a présenté un logiciel de simulation de performance visant à améliorer et faciliter le design de produits et de résoudre des problèmes d’ingénierie. Il est destiné à une large palette d’industries, notamment l’industrie automobile. Le vainqueur de cette année est la start-up basée à Jena (Thuringe) JeNaCell, qui a développé une technologie de pansements stériles à base de nanocellulose pour apaiser les brûlures graves.

Falling Walls Circle rassemble les décideurs de la recherche publique et privée, du monde de l’entreprise et de la politique.

La conférence est soutenue par le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF), la communauté des centres Helmholtz, ainsi que par la fondation Robert Bosch.

Source : "Falling Walls in Berlin : Brücken bauen, Grenzen überwinden", communiqué de presse du BMBF, 09/11/2017 - https://www.bmbf.de/de/falling-walls-in-berlin-bruecken-bauen-grenzen-ueberwinden-929.html ; présence de la rédactrice aux évènements

Rédactrice :
Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE