La biologie au service d’une industrie durable ?

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
13 mars 2019

Six instituts de recherche appliquée Fraunhofer ont publié leurs conclusions sur le potentiel de l’écoconception et des biotechnologies dans la transformation et la création d’un nouveau système industriel durable.

Alors que les ministères fédéraux de l’Education et de la Recherche (BMBF) et de l’Economie et de l’Energie (BMWi) devraient présenter à l’été 2019 leur Bio-agenda1, six instituts Fraunhofer révèlent les conclusions du programme de recherche BIOTRAIN financé par le BMBF.
Après une année à mener une recherche bibliographique extensive, des entretiens avec des experts internationaux de la recherche et de l’industrie et à organiser des workshops, les instituts Fraunhofer présentent leurs résultats et leurs recommandations pour le secteur public dans un document d’une centaine de pages accessible à l’adresse suivante (http://biotrain.info/wp-content/uploads/BIOTRAIN-Broschuere.pdf).

Ce travail de recherche est parti du constat que les productions industrielles allemandes et mondiales telles qu’elles sont menées actuellement, ne pourront être maintenues pour répondre aux besoins des générations futures à cause de l’épuisement des ressources mais aussi à cause de leurs impacts désastreux sur l’environnement.
Les conclusions de ce groupe de travail se veulent très favorables et anticipent que l’utilisation de matériaux, structures et processus vivants ou bio-inspirés dans la technologie pourrait radicalement transformer nos vies. Cette transition, que l’étude estime être au moins aussi importante que la transition industrielle numérique dite "Industrie 4.0", devrait améliorer la condition humaine et surtout celle de l’environnement.

Le groupe souligne que l’Allemagne n’est pas vraiment en position de leader dans cette transition biologique de l’industrie. Cependant, une stratégie politique bien définie pourrait mettre les entreprises allemandes dans une position avantageuse si elle intervient rapidement. Parmi les avantages de l’Allemagne, on compte la force de leurs structures de recherche appliquée et leur position dominante dans le commerce international. Du côté des points faibles, les rapporteurs pointent du doigt la culture allemande qui se montre frileuse vis-à-vis des changements et risques potentiels qui y sont associés.
Afin de porter ses fruits, cette transformation reposera fortement sur la création de liens interdisciplinaires entre les chercheurs et industriels. Les experts recommandent donc que le gouvernement allemand mette en place une stratégie nationale de transformation biologique de l’industrie pour répondre instamment aux défis du 21ème siècle.

1. Programme dictant les lignes directrices pour mettre à profit les avancées de la recherche en biologie au service d’une industrie plus vertueuse et responsable.

Plus d’informations :

Source :

Rédacteur : Paul Kennouche, paul.kennouche[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE