Intelligence artificielle : l’EFI appelle à l’élaboration « urgente d’une stratégie allemande »

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
7 mars 2018

La commission d’experts « Recherche et Innovation » (EFI, Expertenkommission Forschung und Innovation) rassemble des scientifiques dont le rôle est de conseiller les pouvoirs publics sur la politique de recherche. Dans un communiqué de presse paru le 28 février 2018, l’EFI s’inquiète de l’absence de mobilisation des pouvoirs publics sur l’Intelligence artificielle (IA) en Allemagne.

Le rapport annuel de l’EFI sur l’état de la recherche en Allemagne comporte, dans son édition de 2018, une spécificité : les chapitres « Systèmes autonomes » et « Intelligence artificielle » y occupent une place particulière. L’IA y est décrite comme une opportunité économique considérable pour l’Allemagne à condition que celle-ci mette en place des actions pour se placer dans la compétition internationale. Le rapport détaille les bénéfices économiques et sociétaux de l’IA dans plusieurs domaines, comme la santé, les transports ou la production industrielle.

Le rapport de l’EFI considère que l’Allemagne détient des atouts importants, tels qu’une recherche solide ou une production industrielle stratégique – par exemple dans le développement des voitures autonomes. Dans d’autres domaines tels que le développement de systèmes autonomes, l’Allemagne se situe loin derrière ses concurrents. Par ailleurs, le rapport s’inquiète de ce que d’autres Etats, comme les Etats-Unis et la Chine, mais aussi la Grande Bretagne et la France, se mobilisent pour faire de l’IA une priorité pour la recherche et l’industrie.

L’EFI recommande donc que l’Allemagne se saisisse du sujet afin de promouvoir l’IA, et ce à travers l’élaboration d’une stratégie nationale, qui devra mettre l’accent sur : l’intégration de l’Allemagne dans une stratégie européenne ; l’expansion de la recherche en IA, dont notamment l’attraction de scientifiques, un financement compétitif de la recherche, et le rapprochement recherche/ industrie ; l’investissement dans la recherche en IA dans les sciences sociales, et notamment l’éthique et le droit ; enfin, une stratégie qui ne soit pas seulement axée sur les forces allemandes traditionnelles (industrie automobile) mais qui concerne l’ensemble des secteurs. Le rapport insiste également sur la nécessité de créer un espace européen des données.


Source : Communiqué de presse de l’EFI, 28 février 2018 : https://www.e-fi.de/news/nachricht/news/umwaelzungen-durch-autonome-systeme-absehbar-dringend-nationale-strategie-fuer-kuenstliche-intelligenz/?no_cache=1&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=5d11d440bfb95bafb2277fb696a6b27a

Pour en savoir plus : Résumé du rapport de l’EFI sur l’état de la recherche en Allemagne, 2018 (version anglaise) : https://www.e-fi.de/fileadmin/Inhaltskapitel_2018/EFI_Summary_2018.pdf

Rédactrice : Philippine Régniez, philippine.regniez[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE