En Allemagne, l´année des sciences 2018 aura pour thématique « le monde du travail du futur »

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
9 février 2018

Comment la digitalisation et l’intelligence artificielle vont-elles modifier le monde du travail ? Quelle est l’implication des sciences et de la recherche dans ces transformations ? Telles sont les questions centrales du débat d’idées « science et citoyen » qui va se déployer dans toute l´Allemagne pendant l’année 2018.

Avec les objectifs de rapprocher ses citoyens des questions scientifiques, de susciter des vocations et d’obtenir un meilleur consensus vis à vis de ses choix technologiques, l’Allemagne a inauguré en 2000 le concept d’année scientifique à thème avec l’année de la physique. Ces années scientifiques sont mises en œuvre sur tout le territoire allemand par le Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF) et l’initiative “La science en dialogue” (WiD) . Elles donnent lieu douze mois durant, à de nombreux évènements d’envergure, ateliers et conférences à destination du grand public et en particulier des étudiants et des scolaires.
Après des années thématiques de 2000 à 2009, apparaissent les années transdisciplinaires à partir de 2010 avec l’année de la transition énergétique ou celle des évolutions démographiques en 2013. L’année de la science était consacrée en 2014 à la société numérique, puis à la ville de demain en 2015 et aux mers et océans en 2016 et 2017. L’année 2018 portera sur la thématique du "monde du travail du futur" (Arbeitswelten der Zukunft).
La nouvelle année scientifique sera inaugurée le 19 février prochain à Berlin par la ministre fédérale allemande de l’Enseignement et de la Recherche, Johanna Wanka qui donnera le coup d’envoi dans 4 grandes villes d’Allemagne à des évènements phares, tous dédiés aux innovations du numérique et de l’intelligence artificielle dans le travail :

  • Le camion à 2 étages : Inno truck qui ouvrira ses portes dans plusieurs quartiers de Berlin sur une exposition-atelier interactive,
  • Le salon Didactica dédié à la formation professionnelle à Hanovre sera tout particulièrement orienté sur les innovations numériques (du 20 au 24 Février),
  • Le congrès annuel de l’ingénierie du travail à Francfort (21, 22 Février),
  • L´ouverture de la plus grande exposition du monde sur le travail au science-center DASA de Dortmund (23 Février),
  • La première table ronde « Arbeit Früh-Stück » (petit déjeuner de travail) à Bonn (23. Février), format original qu’il est prévu de dupliquer dans toute les villes d’Allemagne.

Plus de 1000 manifestations sont programmées durant les 12 mois de l’année consacrée au monde du travail du futur grâce au concours des institutions de recherche publiques et privées et d’entreprises partenaires concernées par la thématique. Parmi les plus engagées, on notera la société Fraunhofer IAO (spécialisée dans l’ingénierie industrielle) qui travaille depuis 10 ans sur la numérisation du monde du travail. Tous ces partenariats se concrétisent sous forme de détachement de personnel, d’ouverture de laboratoires au public, d’organisation de manifestations ou de financement. L’ensemble est coordonné par WID qui se charge de la communication et de la mise en œuvre d’une plateforme en ligne proposant de multiples initiatives à destination des différents publics.
Une évaluation des années scientifiques réalisée en 2015 confirme l´impact positif de cette initiative sur l´orientation des jeunes vers des professions scientifiques et les opinions du public allemand vis-à-vis des sciences et des technologies.

Source : Communiqué de presse du Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF) https://www.bmbf.de/de/wissenschaftsjahr-2018---arbeitswelten-der-zukunft-5331.html
Rédaction : Marie.de Chalup, marie.de-chalup[at]diplomatie.gouv.fr
www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE