Des protéines navettes pour administrer les médicaments de façon ciblée dans le corps

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
9 juillet 2018

Des chercheurs de l’Université Friedrich Alexander d’Erlangen-Nuremberg (Bavière) en collaboration avec l’Université Friedrich Schiller d’Iéna (Thuringe) sont parvenus à développer des protéines qui agissent comme des navettes et relâchent un médicament directement à l’endroit du corps qui en a besoin. Cette étude pionnière pourrait servir de modèle et permettre d’administrer des médicaments de façon ciblée et spécifique à un tissu dans le futur.

Administrer un médicament de façon ciblée et l’amener jusqu’au point d’action sans endommager les tissus sains adjacents est un enjeu majeur pour la recherche pharmacologique actuelle. Afin de concevoir des protéines pouvant se lier à des substances spécifiques, les chercheurs ont eu recours à un processus assisté par ordinateur et développé par la faculté de biotechnologie, ainsi qu’à différentes expériences menées dans les laboratoires.

Ils sont ainsi parvenus à convertir une protéine d’origine humaine, l’antichymotrypsine, en une protéine pouvant se lier à un antibiotique couramment utilisé (doxycylcine) et à une molécule médicamenteuse (doxoribicine), utilisée pour traiter les cancers et les maladies auto-immunes. Le médicament ainsi lié à la protéine est ensuite libéré au niveau du tissu cible en se détachant de la protéine-navette grâce à une enzyme spécifique, dite protéinase.

L’utilisation de protéines comme navettes pourrait permettre aux médicaments d’être utilisés de façon ciblée, donc à plus petites doses et avec moins d’effets secondaires. Ceci réduirait l’impact des traitements sur le reste du corps et les autres organes, et permettrait aux composants actifs du médicament d’être utilisés de façon plus efficace.

La prochaine étape consiste à étendre le projet à la recherche clinique appliquée. Des preuves expérimentales sont maintenant nécessaires pour démontrer que les mécanismes fonctionnent aussi dans les tissus.


Source : “Proteine als „Shuttle Service“ für eine zielgenaue Medikamentenvergabe”, communiqué de presse de l’Université Friedrich Alexander d’Erlangen-Nuremberg, 07/06/2018 – https://www.fau.de/2018/06/news/wissenschaft/proteine-als-shuttle-service-fuer-eine-zielgenaue-medikamentenvergabe/

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE