Commission d’experts sur la recherche et l’innovation (EFI), Rapport 2019

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
11 avril 2019

La commission d’experts “Recherche et Innovation” (Expertenkommission Forschung und Innovation, EFI) a remis le 27 février 2019 le douzième rapport annuel d’évaluation des performances technologiques et de la politique de recherche et d’innovation allemande au gouvernement fédéral.

La Commission EFI, dirigée par Dietmar Harhoff de l’Institut Max-Planck, est composée de six enseignants-chercheurs spécialisés en économie de l’innovation. Elle conseille le gouvernement fédéral allemand. Créée en 2006, elle analyse annuellement le système allemand de la recherche et de l’innovation et émet des recommandations en vue d’améliorer les performances des politiques mises en place.

Pour commencer les experts de la commission EFI analyse la politique allemande de l’année 2018 en matière de recherche et innovation. Ils saluent la nouvelle Stratégie HighTech publiée en septembre 2018, ils félicitent le gouvernement pour les objectifs qu’il s’est fixé (3.5% du PIB national investi en R&D pour 2025, la mise en place d’un crédit d’impôt recherche et la mise en place d’une stratégie digitale) et lui conseille de mettre des mesures concrètes rapidement en place pour atteindre ces objectifs. Par ailleurs ils sont plus critiques sur la stratégie « Intelligence Artificielle » adoptée par le gouvernement fédéral en novembre 2018, ils trouvent que les objectifs ne sont pas clairement définis.

Les thèmes principaux pour l’année 2019 sont ensuite développés :

  • Le rôle des Start-Ups dans le système d’innovation : Ils conseillent de développer la culture de l’entreprenariat dans l’enseignement supérieur, d’étendre les écosystèmes de start-ups déjà existants et d’en développer de nouveaux si nécessaire. Par ailleurs ils soutiennent aussi la proposition de mise en place d’un « crédit impôt-recherche » pour les activités de R&D.
  • La transition énergétique : Pour respecter ses engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique, l’Allemagne devrait avoir dès 2050 un système énergétique neutre en CO2. Pour cela l’EFI propose plusieurs mesures dont une taxe carbone, un développement des technologies « vertes »
  • La blockchain :
  • La numérisation de l’éducation supérieure

Enfin, la commission publie les chiffres officiels allemands, comparés aux autres pays sur plusieurs sujets ; le système éducatif, la recherche et développement, l’innovation économique, le financement de la recherche et de l’innovation, les brevets, les publications, la productivité, la valeur ajoutée et l’emploi.

Plus d’informations :

Rédactrice : Clarisse Brehier, clarisse.brehier[at]diplomatie.gouv.fr www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE