Commission d’experts sur la recherche et l’innovation (EFI), Rapport 2018

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
16 mars 2018

La commission d’experts “Recherche et Innovation” (Expertenkommission Forschung und Innovation, EFI) a remis le 28 février 2018 le onzième rapport annuel d’évaluation des performances technologiques et de la politique de recherche et d’innovation allemande au gouvernement fédéral.

La Commission EFI, dirigée par Dietmar Harhoff de l’Institut Max-Planck, est composée de six enseignants-chercheurs spécialisés en économie de l’innovation. Elle conseille le gouvernement fédéral allemand. Créée en 2006, elle analyse annuellement les forces et les faiblesses de la recherche et de l’innovation en Allemagne et émet des recommandations en vue d’améliorer les performances de ce système.
En introduction du rapport, les experts de la commission EFI émettent un bilan positif sur l’économie allemande. Les investissements importants dans la recherche et l’innovation au cours de ces dernières années dans les secteurs publics et privés seraient une des raisons de ce succès économique. Pour les experts de la commission, investir dans ces domaines permettrait à l’Allemagne de se positionner dans l’avenir comme une nation économiquement puissante.

Tout d’abord, le rapport délivré en 2018 propose plusieurs axes de développement suivant les objectifs de l’année 2017 :

  • Une croissance continue, avec un investissement de 3,5% du PIB national allemand dans la R&I pour 2025
  • Le développement de la digitalisation dans l’éducation, avec des infrastructures et des enseignements de qualité
  • L’amélioration des services du secteur public en développant l’e-gouvernement
  • Un accès aux start-ups et autres entreprises aux données du secteur public
  • La mise en place d’incitations financières pour les PME pour les activités de R&I. Par exemple une réduction fiscale sur les dépenses de personnel en R&I

Ensuite la commission établit les défis auxquels l’Allemagne devra répondre, et recommande alors certaines actions :

  • L’introduction de la durabilité et de ses trois piliers : économique, social et environnemental, dans les politiques liées à l’innovation
  • L’augmentation importante d’étudiants dans les universités de sciences appliquées (Fachhochschulen)
  • L’enseignement des compétences numériques dès l’école primaire, et dans l’enseignement supérieur pour toutes les disciplines

Les thèmes principaux pour l’année 2018 sont ensuite développés :

  • Le développement à long terme de la productivité et de
  • La consolidation et la simplification de la politique européenne de R&I
  • Le développement des systèmes autonomes

Pour l’année 2018 l’EFI incite donc vraiment l’Allemagne à se positionner comme acteur mondial important de la recherche sur le numérique. C’est un outil clé pour la recherche scientifique mais aussi pour moderniser la gouvernance du pays.

Plus d’informations :

Source :

Rédactrice : Clarisse Brehier, clarisse.brehier[at]diplomatie.gouv.fr www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE