Accord de coopération entre le centre de recherche allemand sur la biomasse (DBFZ) et l’université de Rostock

Allemagne

Actualité
Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
5 février 2018

Le centre de recherche allemand sur la biomasse (DBFZ) de Leipzig vient de signer un accord de coopération avec l’université de Rostock, dans le domaine de la gestion des déchets et de la bioénergie. L’objet de cet accord concerne notamment un soutien scientifique mutuel, la conduite commune de projets de recherche ainsi qu’une intensification de la coopération à travers un programme de doctorants et de professeurs invités.

La coopération entre ces deux institutions existe déjà depuis 2008, mais l’accord signé le 4 janvier dernier vient renouveler et actualiser une stratégie désormais centrée sur la recherche en valorisation des déchets organiques et autres matériaux résiduels.

Plus largement, c’est tout un nouveau maillage de coopération étroite entre les équipes de recherche et d’universitaires de Leipzig et Rostock qui se formalise. Les facultés concernées par cet accord au sein de l’Université de Rostock sont celles de sciences environnementales et agricoles, et en particulier la chaire gestion des déchets et des flux d’électricité (ASW), dont le directeur Prof. Dr. Michael Nelles est également directeur scientifique du DBFZ.

A l’échelle internationale également, cette coopération doit permettre de nouveaux transferts de savoir et de technologie (comme c’est déjà le cas actuellement avec la Chine et l’Inde), afin de faire reconnaitre une réelle compétence allemande dans la recherche sur les bioénergies.

Deutsche Biomasseforschungszentrum (DBFZ)

Le centre de recherche allemand sur la biomasse est un institut de recherche appliquée, basé à Leipzig. Il a été fondé en 2008, sous l’impulsion du Ministère fédéral de l’Agriculture allemand (BMEL). Son objet est d’assurer la reconnaissance, à travers des activités de recherche, de la biomasse comme ressource valorisable dans le cadre de procédés de production énergétique durable. Ses quatre domaines principaux concernent les systèmes bioénergétiques, la conversion biochimique, la conversion thermochimique de la biomasse et les bioraffineries.


Source : Deutsches Biomasseforschungszentrum, Communiqué de presse, 05.01.2018, « DBFZ und Universität Rostock besiegeln umfassende Forschungskooperation im Bereich der Abfallwirtschaft und Bioenergie » https://www.dbfz.de/index.php?id=1267

Rédacteur : Fabien Baudelet, fabien.baudelet[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE