1ère édition 2018 du cycle Cinéscience : « Homo Digitalis », regard anthropologique de l’impact de la révolution digitale sur la vie quotidienne

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
11 mai 2018

Dans le cadre du cycle Cinéscience, se tenait le 4 mai dernier au sein de l’Ambassade de France le premier ciné-débat de l’année 2018, organisé par le Service pour la Science et la Technologie en collaboration avec Arte : au programme, la projection en avant-première du documentaire « Homo Digitalis », réalisé par Nils Otte et Christiane Miethge. Experts et public de divers horizons ont pu débattre des conséquences de la révolution technologique sur l’homme et la société.

Après la projection, le Prof. Bertolt Meyer, directeur de l’Institut de Psychologie de l’Université de Chemnitz et rédacteur associé au Small Group Research ainsi que le Prof. Raja Chatila, roboticien, Professeur à Sorbonne Université et directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir) ont échangé leurs points de vue sur les aspects négatifs et positifs que la révolution numérique aura sur les humains. Le débat a été animé par la modératrice d’Arte Emilie Langlade.

Même si les intervenants ont reconnu les progrès indéniables que l’utilisation de nouvelles technologies permet, surtout dans le domaine médical, plusieurs enjeux économiques, sociétaux et enfin anthropologiques ont été mis en exergue par les deux experts français et allemand :

• L’entrée en vigueur à partir du 25 mai 2018 du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles pose un cadre juridique ambitieux et contraignant visant à protéger les utilisateurs européens et à garantir plus de transparence dans l’exploitation des données, mais pouvant mettre un frein au développement économique, notamment en face de concurrents tels que les Etats-Unis et la Chine, principaux acteurs du marché numérique.

• Un engagement plus poussé de la part du politique est nécessaire afin d’inverser le déséquilibre existant avec des géants du web dominant le marché et des grandes entreprises dictant la politique gouvernementale. Bertolt Meyer a en effet rappelé que la « technologie n’apporte pas uniquement une fonctionnalité, mais elle a également une influence sur la société ».

• L’enjeu le plus important autour du numérique est néanmoins celui d’engager un débat éthique fructueux. Raja Chatila est ferme sur le transhumanisme et la question éthique : « La notion d’augmentation est quantitative et non qualitative. Le transhumanisme prétend que l’homme est imparfait et qu’il faut le rendre parfait. Cela pose aussi le problème de la dignité : les hommes qui ne seront pas transhumains, que deviendront-ils ? Esclaves ? ». Il s’agit donc de réaffirmer la place de l’humain au sein de la société et d’éviter les dérives.

La réflexion sur le numérique et ses bouleversements est donc bien engagée de part et d’autre de la frontière.

La soirée s’est terminée avec la question de savoir si l’utilisation de la technologie rend les gens plus heureux : interrogation qui demeure sans réponse.

En collaboration avec l’institut de recherche Fraunhofer-Gesellschaft IAO, ARTE, la chaîne bavaroise BR et l’ORF (Autriche) ont élaboré un quiz interactif sur l’avenir : « Combien de temps serez-vous encore humain ? ». Les résultats, analysés par l’institut Fraunhofer, ont été intégrés au documentaire scientifique.

NB : Le documentaire sera diffusé sur la chaîne Arte le 29 mai, en soirée.

Le projet « Cinéscience » : Depuis 2010, Cinéscience présente en partenariat avec Arte des films documentaires en avant-première sur des sujets scientifiques d’actualité et suscite le débat. Le film est suivi d’un échange modéré par un animateur ARTE, en présence de chercheurs allemands et français impliqués dans la problématique du film. Une occasion est ainsi donnée au public de dialoguer avec eux. Pour en savoir plus : https://www.science-allemagne.fr/qui-sommes-nous/cinescience/

Source : Présence à l’évènement

Rédactrice : Luisa Bemba, luisa.bemba chez diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE