Pour une intelligence artificielle éthique : premières lignes directrices en Thaïlande

Thaïlande

Brève
Thaïlande | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
25 octobre 2019

Un projet de texte contenant les premières lignes directrices en matière d’éthique pour le développement de l’intelligence artificielle (IA) a été élaboré par le ministère thaïlandais de l’Économie et de la Société numériques, en collaboration avec l’université Mahidol et Microsoft Thaïlande. La Thaïlande devient ainsi le premier pays de la région Asie-Pacifique dans lequel Microsoft a contribué à l’élaboration des directives IA en tant que conseiller.

Le texte couvre six aspects du développement et de l’utilisation de l’IA, à savoir

  • la compétitivité et le développement durable ;
  • le respect des réglementations légales et des normes éthiques internationales ;
  • les codes opérationnels et les responsabilités ;
  • la sécurité et la confidentialité ;
  • l’égalité, la diversité et l’équité ;
  • la fiabilité.

Selon le ministre de l’Économie et de la Société numériques, Buddhipongse Punnakanta, ces lignes directrices s’inscrivent dans la « Stratégie nationale sur 20 ans » adoptée en juillet 2018, qui vise à accroître la compétitivité du secteur industriel et des services.

Leur objectif est d’assurer une transition éthique vers l’ère de l’IA, tout en empêchant l’utilisation inadéquate ou abusive des technologies. Le texte servira de manuel et fournira des codes d’éthique pour les chercheurs, les développeurs, les utilisateurs, les organismes de réglementation, les entreprises privées ainsi que les agences gouvernementales.