Des géologues slovaques décrivent le plus vieil animal cavernicole

Partager
Slovaquie

Actualité
Slovaquie | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
10 mars 2020

Une équipe scientifique internationale menée par Peter Vršansky de l’Académique slovaque des sciences décrit le plus vieil animal vivant dans une grotte. Il s’agit d’un cafard découvert dans de l’ambre au Myanmar.

L’équipe composée de chercheurs slovaques mais aussi russes, tchèques, irakiens, croates, chinois, birmans, hollandais et thaïlandais s’est rendue compte qu’une fois le cafard entré dans la grotte une évolution forte et rapide a eu lieu donnant naissance à des créatures très étranges. Cette espèce s’est éteinte rapidement, probablement pour des raisons internes.

L’équipe est parvenue à découvrir le modèle d’extinction de ces animaux cavernicoles et à les décrire : « C’est une espèce intéressante de cafard. Contrairement aux espèces qui ne vivaient pas dans une grotte, elle était transparente et avait des membres allongés. Ses ailes ne lui permettaient pas de voler. Après des recherches rigoureuses, nous avons saisi les organes sensoriels spécifiques qui lui permettaient de vivre dans l’obscurité des grottes. », dit le docteur Vršansky.

Illust: Un cafard cavernicol, 618.1 ko, 2095x1908
Un cafard cavernicole. Source : Veda na Dosah
Peter Vršansky

Ils ont également pu déterminer que cette espèce de cafards a vécu il y a 127 millions d’années. Cette découverte fournit la première preuve sans équivoque de l’origine mézoïque d’un organisme troglomorphique.

Pour en savoir plus :

Source :

Rédactrice : Marine Gobet, Chargée de mission pour la Coopération Scientifique et Universitaire, Ambassade de France en Slovaquie, http://sk.ambafrance.org

Contact : marine.gobet[a]diplomatie.gouv.fr