Rechargez vos batteries en 10 minutes grâce à une puce électronique intelligente

Partager
Singapour

Actualité
Singapour | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques | Stockage de l’énergie
2 décembre 2015

Prof Rachid Yazami a développé une nouvelle puce intelligente permettant de réduire considérablement la charge de nos appareils électroniques comme nos téléphones. La puce, avec son algorithme unique, peut réguler la charge pour éviter d’endommager la batterie. « La puce est assez petite pour être utilisée dans la plupart des batteries, elle peut être intégrée aussi bien dans les smartphones que dans les blocs d’alimentation des véhicules électriques ou même des avions »

Une puce électronique de la taille d’un ongle et développée à Singapour par l’ingénieur-chimiste Prof Rachid Yazami pourrait offrir une réponse à la peine des utilisateurs de smartphones - avoir à attendre des heures pour charger entièrement son appareil.

Prof Rachid Yazami, qui travaille dans l’institut de recherche sur l’énergie de Singapour (ERI@N) de la Nanyang Technological University (NTU), a auparavant inventé les batteries au lithium qui équipent nos téléphones et la plupart des appareils électroniques. Ou plutôt, il a mis au point l’anode, le pôle négatif des batteries rechargeables au lithium.
En 2014, soit trente-quatre ans après sa découverte, il est récompensé par le prix Draper de la National Academy of Engineering (NAE), aux côtés des trois chercheurs qui ont complété sa découverte, John Goodenough, Akira Yoshino et Yoshio Nishi. Ce prix est considéré comme l’équivalent du prix Nobel pour les ingénieurs.


C’est aujourd’hui, après cinq années de conception, que le professeur-chercheur Yazami nous présente sa nouvelle puce permettant de réduire considérablement le temps de charge de nos batteries. La puce, contenant un algorithme unique permet d’optimiser le processus de charge en prenant en compte l’état de la batterie. Elle permet aussi d’en diminuer les surchauffes et le risque d’inflammation.

Illust: Prof Rachid Yazami, 368.7 ko, 524x349
Prof Rachid Yazami tenant la nouvelle puce intelligente à embarquer dans les batteries rechargeables (Photo : Nanyang Technological University)

Prof Rachid Yazami tenant la nouvelle puce intelligente à embarquer dans les batteries rechargeables


(Photo : Nanyang Technological University)

« Les chargeurs actuels ne prennent pas en compte l’état de la batterie lors de la charge » a expliqué le professeur Yazami. "Ils envoient la même quantité de charge indépendamment de l’état de la batterie. Avec cette puce, la charge peut être régulée pour éviter d’endommager la batterie. »

La technologie, dit-il, a déjà suscité un vif intérêt de certains des plus grands noms de l’industrie, tels que Sony, Sanyo et Samsung. « Ma vision pour l’avenir est que chaque batterie sera équipée de cette puce," a déclaré le Professeur Yazami.

Illust: La nouvelle puce, 153.5 ko, 540x360
La nouvelle puce intelligente comparée à une pièce de dix centimes singapouriens. (Photo : Nanyang Technological University)

La puce comparée à une pièce de dix centimes singapouriens.


(Photo : Nanyang Technological University)

La puce devrait être disponible pour les fabricants industriels d’ici fin 2016.

Sources et références :
Adaptation de l’article du Straits Times Singapore :
http://www.straitstimes.com/singapore/charge-battery-in-10-min-ntu-dons-chip-offers-hope

Article très intéressant et captivant sur le parcours de Rachid Yazami :
http://www.jeuneafrique.com/47878/societe/maroc-prix-draper-rachid-yazami-monsieur-100-000-volts/

Press Release de NTU :
http://media.ntu.edu.sg/NewsReleases/Pages/newsdetail.aspx?news=a8083f41-9389-4de4-95ed-d76011b1c1ec

Rédacteur : Antoine de Marassé-Enouf – Chargé de mission scientifique – Institut Français Singapour – Ambassade de France – antoine.demarasse chez ambafrance-sg.org