Un nouveau traitement pour les problèmes de cornée en République tchèque

Partager
République Tchèque

Actualité
République Tchèque | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
11 décembre 2015

Dans le domaine médical, les traitements à l’aide de cellules souches sont de plus en plus prisés. Les scientifiques de l’Institut de médecine expérimentale de l’Académie tchèque des sciences ont mis au point un traitement capable de traiter les pathologies ou blessures affectant la cornée (partie antérieure de l’œil qui transmet la lumière du cristallin à la rétine).

Le traitement par cellules souches garantit un résultat plus efficace que les traitements classiques (laser par exemple). Le chercheur Vladimír Holáň, responsable du projet, explique que la guérison de l’œil est assurée par les cellules souches.

Actuellement, les scientifiques sont capables de prélever les cellules au bord de l’œil puis de les multiplier en culture cellulaire et enfin de les implanter à l’œil lésé en utilisant des supports de nanofibres. Les cellules vont ensuite se déplacer des nanofibres vers l’œil.

Trois techniques utilisant les cellules souches sont aujourd’hui disponibles pour soigner la cornée :

1 - si un seul œil est malade (exemple de la projection d’acide ou d’une maladie infectieuse), les cellules souches sont prélevées depuis l’œil sain.

2 - si les deux yeux sont atteints, il est nécessaire de trouver un donneur non apparenté. Lorsque la greffe de cellules souches est effectuée, les médecins mettent en place une immunosuppression afin d’éviter le rejet.

3 – la dernière option, la plus innovante, consiste à prélever un autre type de cellules souches sur le même patient, par exemple celles provenant de la moelle osseuse ou de la masse graisseuse. Les chercheurs sont maintenant capables de transformer ces cellules souches en cellules souches constituantes d’un œil.

La méthode n’est pas encore au point complètement, les scientifiques sont capables pour le moment d’améliorer la vue du patient seulement pendant un mois.

L’Institut national pour le contrôle des médicaments doit donner l’autorisation de commencer les essais cliniques prochainement.

Pour en savoir plus :

http://www.gate2biotech.cz/kmenove-bunky-na-nanovlaknech-jsou-nadeji-pro-zachranu-zraku/

Sources :

http://www.cas.cz/sd/novinky/oblast-II/151103-kmenove-bunky-pro-lecbu-oka.html

Rédacteur(s) : Clément DIOT – clement.diot[a]ifp.cz