Le projet ASCIMAT : de nouvelles perspectives pour les matériaux de scintillation

Partager
République Tchèque

Actualité
République Tchèque | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
31 mars 2016

Le projet ASCIMAT a été lancé le 21 janvier 2016. C’est un projet européen dont l’objectif est « d’accroitre l’excellence scientifique et la capacité d’innovation des matériaux de scintillation au sein de l’Institut de physique de l’Académie des Sciences tchèque ».

D’une durée de trois ans, il fait partie des cinq projets récompensés par la Commission européenne sur un total de cinquante-six soumis par la République tchèque. Quatre partenaires sont impliqués : le CERN, l’Institut Lumière Matière - Université Claude Bernard Lyon 1, l’Università degli Studi di Milano - Bicocca et l’intelligentsia Consultants.

Le projet est doté d’un budget de un million d’euros.

Les matériaux de scintillation jouent un rôle de plus en plus important dans la recherche scientifique mais aussi dans des applications pratiques. Ils sont utilisés par exemple dans le domaine de l’imagerie médicale, de la détection des fissures en industrie (inspection des soudures) ou encore dans les aéroports pour l’inspection des bagages.

L’utilisation la plus connue du matériel scintillateur concerne le détecteur CMS (Compact Muon Solenoid) au LHC (Large Hadron Collider) du CERN (conseil européen pour la recherche nucléaire). Il fut à l’origine de la découverte du boson de Higgs.

Trois thèmes seront abordés au sein du projet ASCIMAT :

  • les caractéristiques des matériaux de scintillation et les dégâts de l’irradiation (FZU – CERN) ;
  • l’influence de la dimension et des caractéristiques des matériaux de scintillation dans le processus d’excitation (FZU UCBL-ILM) ;
  • correction des défauts dans le mécanisme de scintillation (FZU - UNIMIB).

Ce projet de recherche permettra de nouvelles avancées scientifiques, notamment dans le domaine médical et de la cancérologie, par un meilleur diagnostic et une détection plus précoce de la tumeur.

Pour en savoir plus :

Page web sur le projet ASCIMAT du site Openaire (en anglais) :

https://www.openaire.eu/search/project?projectId=corda__h2020::985d8e3d3179dd8cac331f7adfef7147

Page web du CERN sur les projets européens dont ASCIMAT (en anglais) :
http://cerneu.web.cern.ch/issue-3

Bulletins académiques de l’AVCR :
http://abicko.avcr.cz/2016/02/05/index.html (15/02/2016)
http://data.abicko.avcr.cz/sd/novinky/hlavni-stranka/news_1768.html (25/01/2016)

Rédacteur(s) : Clément DIOT – clement.diot chez ifp.cz