Le microbiote intestinal comme allié d’une croissance post-natale optimale

Partager
République Tchèque

Actualité
République Tchèque | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
31 mars 2016

Le microbiote intestinal est nécessaire à une croissance post-natale optimale. Il est un des éléments majeurs concernant la détermination de la taille des individus adultes, en particulier lors de cas de sous-nutrition.

Des chercheurs de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), du laboratoire CarMeN (Inserm/Inra/Université Claude Bernard Lyon 1/Insa Lyon) et de l’unité BF2I (Inra/Insa Lyon) ont démontré que chez la souris la perturbation du microbiote intestinal influence directement leur taille.

Le facteur de croissance Insulin-like Growth Factor-1 (IGF-1), conditionnant la taille, est régulé en partie par le microbiote. La comparaison de souris disposant d’un microbiote intestinal de celles n’en ayant pas montre la relation étroite entre bactéries de la flore intestinale et contrôle de la croissance. Peu importe que les souris soient soumises à un régime alimentaire normal ou non, celles n’ayant pas de microbiote présentaient une croissance inférieure. En favorisant la production et l’activité du facteur de croissance IGF-1, le microbiote permet une taille idéale.

Ces résultats, publiés dans la revue Science en collaboration avec des chercheurs de l’Académie des sciences tchèque, illustrent le fait que certaines souches de bactéries intestinales appartenant à l’espèce Lactobacillus plantarum, peuvent favoriser la croissance post-natale des souris. Celles présentant un microbiote composé d’autres souches de bactéries intestinales ou d’une absence de souches prenaient moins de poids et grandissaient moins.

C’est une nouvelle piste pour lutter contre les effets néfastes de la sous-nutrition chronique infantile. Rétablir un microbiote optimal pourrait permettre une meilleure croissance post-natale.

Pour en savoir plus :

Article dans la revue Science, 19/02/16
http://science.sciencemag.org/content/351/6275/854.full (en anglais)

Résumé sur le site PubMed, 19/02/16
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26912894 (en anglais)

Institut de microbiologie de l’Académie des sciences tchèque, 19/02/16
http://mbucas.cz/vedci-poprve-prokazali-ulohu-strevnich-bakterii-v-kontrole-rustu/ (en tchèque)

Source :

CNRS, communiqué de presse, 19/02/16
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4419.htm?&theme1=7 (en français)

Rédacteur(s) : Clément DIOT – clement.diot[a]ifp.cz