Des scientifiques tchèques ont développé des engrais intelligents

République Tchèque

Actualité
République Tchèque | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Agronomie et alimentation | Protéines végétales pour l’agroalimentaire
10 juillet 2015

Des chercheurs du Centre Régional de Recherche en Biotechnologie et en Agriculture (CRH) en collaboration avec la société Fosfa installée à Břeclav ont mis au point de nouveaux engrais destinés aux cultures agricoles ainsi qu’aux fruits et légumes. Les engrais contiennent les dérivés originaux des cytokines, des hormones végétales responsables de la croissance des végétaux.

Des chercheurs du Centre Régional de Recherche en Biotechnologie et en Agriculture (CRH) en collaboration avec la société Fosfa installée à Břeclav ont mis au point de nouveaux engrais destinés aux cultures agricoles ainsi qu’aux fruits et légumes. Les engrais contiennent les dérivés originaux des cytokines, des hormones végétales responsables de la croissance des végétaux.

L’originalité de cette invention a été reconnue par le Bureau de la Propriété Industrielle tchèque.

Les chercheurs avaient déjà développé des engrais foliaires bénéficiant d’une protection industrielle obtenue il y a trois ans. Les scientifiques ont décidé de continuer dans leurs recherches pour arriver à développer des engrais complexes « intelligents » à base d’une substance dérivée de la cytokine naturelle.

Les cytokines jouent un rôle important pour la croissance et le développement des plantes. Leur utilisation en tant qu’engrais n’est pourtant pas courante. Radoslav Koprna, chercheur au CRH, affirme que le produit est unique à l’échelle européenne. Des tests pratiques sont effectués dans les champs de culture.

Auparavant, la plupart des engrais étaient utilisés pour tous les types d’agriculture. L’équipe scientifique d’Olomouc a réussi à développer des engrais spécifiques en fonction du type de plantes.

Si la production reste de synthèse, ils n’ont pas les effets nuisibles des pesticides classiques.

Pour en savoir plus :

Sources :

Rédacteur(s) : Clément DIOT – clement.diot[a]ifp.cz