Le Portugal lance le Centre de l’Unesco pour stimuler la formation des enseignants et des chercheurs des pays africains lusophones

Portugal

Actualité
Portugal | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
30 août 2019

Le Ministre de la science, de la technologie et de l’enseignement supérieur, Manuel Heitor, a pris part à la cérémonie de lancement du Centre LP : un Centre Unesco de catégorie 2, en collaboration avec les Pays de Langue Portugaise (CPLP), le Consortium des écoles d’ingénieurs et le Consortium des écoles des sciences agricoles, pour stimuler la formation des enseignants et chercheurs des pays africains de langue portugaise (PALOP).

S’ils ne font pas directement partie de l’UNESCO, les centres de catégorie 2 de l’UNESCO y sont directement associés et poursuivent les objectifs définis par l’UNESCO. Ils font office de pôles d’expertise régionaux ou internationaux, participent et fournissent une assistance et des services techniques aux États membres et à l’UNESCO.

"Il s’agit d’une étape importante dans les relations entre le Portugal et les PALOP : stimuler la formation d’un plus grand nombre d’enseignants et de chercheurs", a déclaré Manuel Heitor, le Ministre de la science, de la technologie et de l’enseignement supérieur, lors de la cérémonie de lancement à Lisbonne, ajoutant que ce centre "vise également renforcement des capacités des institutions scientifiques, car la coopération scientifique doit être menée dans les deux sens".

Le Portugal "a une capacité croissante de formation de chercheurs et d’enseignants africains", mais Manuel Heitor a également souligné la responsabilité sociale et morale de "contribuer à l’autonomisation des institutions en Afrique".

"Le programme vise à soutenir 40 bourses de doctorat et quatre contrats de chercheurs, soit un effort de 750 000 euros par an, ce qui, cumulé après cinq ans, représente 3,5 millions d’euros pour cette double fonction de formation et de renforcement des capacités des institutions scientifiques", a déclaré Manuel Heitor.

Les sciences de l’ingénieur et les sciences agricoles seront les premiers domaines à bénéficier de ce programme, suivis par la biodiversité et le changement climatique.

Le secrétaire d’État aux sciences, à la technologie et à l’enseignement supérieur, João Sobrinho Teixeira, était également présent à la cérémonie.

Source : « Portugal lança Centro Unesco para estimular formação de docentes e investigadores dos países africanos lusófonos », Republica Portuguesa [en ligne], 24 juillet 2019.

https://www.portugal.gov.pt/pt/gc21/comunicacao/noticia?i=portugal-lanca-programa-para-estimular-formacao-de-docentes-e-investigadores-dos-palop

Rédacteur : Etienne RAISON, Chargé de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Institut Français du Portugal
etienne.raison[at]ifp-lisboa.com

PLAN DU SITE