Parcours d’exception : Le chimiste polonais Paweł Zajdel récompensé par le Prix Franco-Polonais 2021

Partager
Pologne

Actualité
Pologne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
10 septembre 2021

Le Prix Franco-Polonais 2021 de la Société Chimique de France en partenariat avec la Société Polonaise de Chimie - Polskie Towarzystwo Chemiczne - a été decerné à Paweł Zajdel pour son travail remarquable en chimie. Professeur en sciences pharmaceutiques, directeur de la chaire de Chimie organique à l’Université Jagellonne de Cracovie, il est extrêmement lié à la France. Après une thèse en cotutelle, il poursuit sa collaboration scientifique avec des chercheurs français grâce au Prix Galien Polska et un PHC Polonium.

Une récompense franco-polonaise pour un chercheur accompli

Le Prix Franco-Polonais 2021 de la Société Chimique de France en partenariat avec la Société Polonaise de Chimie - Polskie Towarzystwo Chemiczne - a été décerné à Paweł Zajdel. Depuis 2019, Paweł Zajdel est professeur à l’Université Jagellonne de Cracovie où il enseigne les sciences pharmaceutiques.

Passionné par son travail, il est également directeur de la chaire de Chimie organique de l’Université Jagellonne. Avec ce prix, le chimiste aura la possibilité d’effectuer un séjour en France pour présenter trois conférences. Depuis de nombreuses années, le Prix Franco-Polonais est attribué à un chimiste polonais les années impaires et à un chimiste français les années paires.

Son travail au quotidien contribue à enrichir les connaissances en chimie médicinale. En effet, il développe des ligands affins de protéines d’intérêt telles que les récepteurs couplés aux protéines-G (GPCR), en particulier les modulateurs des récepteurs de la sérotonine et de la dopamine. Ces molécules chimiques font l’objet de tests dans le cadre de la mise au point de traitements des maladies psychiatriques et des maladies neurodégénératives du système nerveux central telles que la maladie d’Alzheimer.

Bien qu’il soit impossible de résumer une carrière en quelques chiffres, Paweł Zajdel est l’auteur de 83 publications scientifiques. Il possède 3 brevets et 12 dépôts de brevet à son actif.

Une liaison chimique forte avec la France

Paweł Zajdel interagit fortement avec les chercheurs français. Tout commence en 2006, lorsqu’il réalise sa thèse en cotutelle sous la supervision des professeurs Maciej Pawłowski et Jean Martinez.

En 2016, le Prix Galien Polska lui est décerné. Le Prix Galien est une récompense fondée en France et dédiée aux innovations remarquables du secteur de la santé. Chaque année depuis 1970, le prix Galien distingue des médicaments, des travaux de recherches, des dispositifs médicaux, e-santé et accompagnement du patient. Le Prix Galien, emblème de rigueur scientifique, est aujourd’hui attribué dans une dizaine de pays, dont la Pologne.

Lauréat du Prix de l’Ambassade de France en Pologne et de l’Institut Français Pologne dans le cadre du Prix Galien Polska, il effectue un séjour scientifique de haut niveau à l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM) de l’Université de Montpellier en novembre 2017. En collaboration avec des chercheurs français (de l’IBMM mais aussi de l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier et de l’Unité de Recherche Neuro-Dol de Clermont-Ferrand), ses recherches portent sur des molécules innovantes à activité antipsychotique ainsi que des molécules pour le traitement des douleurs neuropathiques.

PNG - 1.2 Mo
Paweł Zajdel, lauréat du Prix Franco-Polonais 2021

Loin d’être un électron libre, il coordonne entre 2017 et 2018 le Polonium ‘New serotonin 5-HT6 receptor biased ligands as perspective for the treatment of neurodegenerative disorders’ aux côtés du français Frédéric Lamaty. Polonium est le Partenariat Hubert Curien (PHC) franco-polonais. Il est mis en œuvre en Pologne par l’agence nationale pour l’échange académique - Narodowa Agencja Wymiany Akademickiej (NAWA) et en France par les ministères de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

Ce projet Polonium a permis 6 échanges de stagiaires - 5 vers la France et 1 vers la Pologne - ainsi que deux thèses de doctorat en cotutelle entre l’Université Jagellonne de Cracovie en Pologne et l’Université de Montpellier en France. Pour finir, la collaboration scientifique entre Paweł Zajdel, Jean Martinez, Gilles Subra et Frédéric Lamaty entre autres a mené à 21 publications, 5 dépôts de brevets et 3 brevets en commun.

Pour en savoir plus

Rédactrice
Elisa Pospieszny, Chargée de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Ambassade de France en Pologne
elisa.pospieszny[at]diplomatie.gouv.fr