Percée dans le domaine des métastases cancéreuses à l’Institut Hubrecht

Pays-Bas

Actualité
Pays-Bas | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Silver économie : l’innovation pour la longévité
2 juillet 2015

Un article publié en mai dernier dans la revue scientifique Cell, décrit une importante découverte dans le domaine des métastases cancéreuses, faite par des chercheurs du Hubrecht Institute à Utrecht. Ces scientifiques montrent que les cellules cancéreuses qui se métastasent peuvent copier leur comportement vers des cellules cancéreuses moins malignes. Cette découverte offre de nouvelles connaissances fondamentales sur le comportement du cancer et offrir par la même occasion des perspectives pour améliorer le diagnostic ainsi que le traitement.

Le cancer est causé par une accumulation d’erreurs dans l’information héréditaire (ADN) des cellules. Certaines erreurs entraînent des cellules à ignorer les signaux qui contrôlent la croissance et la différenciation, conduisant à la division cellulaire incontrôlable. Ce processus mène éventuellement à la croissance d’une tumeur dans laquelle les cellules tumorales acquièrent de plus en plus d’erreurs. Ces erreurs d’ADN peuvent être différentes dans chaque cellule tumorale, de ce fait le comportement de ces cellules peut également varier. Cela rend le traitement du cancer difficile : certaines combinaisons d’erreurs d’ADN rendent certaines cellules tumorales résistantes à la thérapie.

Afin de comprendre le comportement de cellules tumorales individuelles, le groupe de recherche du professeur Jacco van Rheenen a développé un technique de microscopie appelée "microscopie intravitale" (intravital microscopy) afin de pouvoir filmer le comportement de cellules cancéreuses dans des organismes vivants. Les chercheurs ont donné aux cellules tumorales comportant des erreurs d’ADN une couleur fluorescente afin de pouvoir les différencier. En filmant ces cellules colorées, il est devenu clair que ces cellules sont mobiles et peuvent voyager à travers le corps et de ce fait provoquer des métastases.

Anoek Zomer, doctorante au sein du groupe de recherche du professeur van Rheenen, a utilisé ces techniques de « microscopie intravitale » dans le but de montrer que les cellules cancéreuses comportant des erreurs d’ADN, peuvent transférer leur comportement malin à des cellules cancéreuses malignes ne possédant ces erreurs d’ADN.
Les films de cette équipe de recherche montrent que les cellules cancéreuses malignes libèrent de très petites vésicules contenant des molécules qui rendent des cellules malignes. Ces chercheurs montrent également que les vésicules dangereuses peuvent voyager dans d’autres tumeurs par le sang, et que la copie de comportement malin peut également se produire sur de longues distances.

Contacts :
prof. Dr. Jacco van Rheenen (j.vanrheenen[a]hubrecht.eu)
Anouk Zomer, doctorante (a.zomer[a]hubrecht.eu )
Hubrecht Institute http://www.hubrecht.eu/index.html

Sources :
KNAW - https://www.knaw.nl/nl/actueel/nieuws/doorbraak-in-onderzoek-naar-uitzaaiing-kanker?set_language=nl
Hubrecht Institute - http://www.hubrecht.eu/newsevents/news/2015/2015-05-22-a.html

Rédacteur : Gala-Alexa Amagat (gala-alexa.amagat[a]institutfrancais.nl)