Remise de bourses « For Women in Science » en Lettonie

Partager
Lettonie

Actualité
Lettonie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
17 juin 2016

Le 18 mai 2016, trois femmes scientifiques lettones ont reçu chacune une bourse dans le cadre des prix « For Women in Science » (Pour les Femmes et la Science). Il s’agissait de la 12ème édition de cette cérémonie en Lettonie.

JPEG - 2.9 Mo
De gauche à droite : Karlis Šadurskis (Vice-president de la Commission nationale lettonne pour l`UNESCO et Ministre de l’Education et des Sciences), Dr. sc.ing. Kristine Šalma-Ancāne (lauréate), Mme la présidente Vaira Vīķe-Freiberga, Mg. Ilze Dimanta (lauréate), Jānis Stradiņš (Président du Jury), Johan Berg (DG de L’Oréal Baltic), Mg. Jevgeņija Lugiņina (lauréate) et Ojārs Spārītis (président de l’Académie des Sciences de Lettonie), Photo : Ilmārs Znotiņš

La fondation L’Oréal et l’UNESCO organisent depuis 17 ans le concours « For Women in Science ». L’initiative a pour but d’identifier et de soutenir les femmes impliquées dans la recherche scientifique. A ce titre, le concours principal récompense cinq femmes scientifiques issues de cinq zones géographiques du monde (Afrique et États Arabes, Asie-Pacifique, Europe, Amérique Latine, Amérique du Nord). En plus de ce concours, des remises de prix ont lieu dans de nombreux pays de ces régions afin d’encourager les jeunes femmes à entrer dans la profession et de les soutenir une fois que leur carrière a démarré. Au total, 2500 jeunes chercheuses ont été récompensées par ces bourses dans 112 pays.

C’est le cas en Lettonie où, grâce à une coopération entre les représentants locaux de l’UNESCO, l’entreprise L’Oreal Baltic et l’Académie des Sciences soutenus par le Ministère de l’Education et des Sciences, une remise de bourses est organisée chaque année depuis 2005 pour soutenir des jeunes femmes scientifiques travaillant dans les domaines des sciences de la vie et des sciences de la matière. Deux bourses de 6000 € sont destinées à des étudiantes en doctorat leur permettant de finir leurs thèses, et une bourse du même montant, à une chercheuse postdoctorale pour poursuivre ses recherches. La cérémonie de remise des prix est aussi l’occasion pour les lauréates de l’année précédente de présenter les résultats de leurs recherches.

La remise des prix « For Women in Science » pour la Lettonie a eu lieu le mercredi 18 mai 2016 à l’Académie des Sciences de Lettonie à Riga. La cérémonie s’est tenue en présence de Madame la présidente Vaira Vīķe-Freiberga. Elle fut présidente de la république de Lettonie de 1999 à 2007 et est la marraine de ce concours. Elle-même a une formation scientifique puisque elle détient un doctorat en psychologie de l’Université McGill à Montréal (Canada). Etaient également présents à cette cérémonie : le ministre de l’éducation et des sciences, Vice-president de la Commission nationale lettonne pour l`UNESCO, M. Karlis Šadurskis, le directeur général de L’Oréal Baltic, M. Johan Berg, le président d’honneur du jury, professeur Jānis Stradiņš et le président de l’Académie des Sciences de Lettonie, M. Ojārs Spārītis.

La cérémonie a aussi été l’occasion de faire signer, par les officiels et le public présents sur place, le manifeste « For Women in Science » s’appuyant sur 6 grands engagements [1] :

  1. Susciter des vocations scientifiques chez les jeunes filles.
  2. Faire tomber les barrières qui empêchent les femmes de science de poursuivre une carrière à long terme.
  3. Favoriser l’accès des femmes aux postes scientifiques de haut niveau et aux postes décisionnels.
  4. Célébrer auprès du grand public la contribution des femmes scientifiques aux progrès de la science et de la société.
  5. Garantir la parité dans les instances et manifestations scientifiques (colloques, commissions et conseils d’administration) en termes de participation et de leadership.
  6. Favoriser le mentorat et l’accès aux réseaux pour les jeunes scientifiques afin de leur permettre de planifier et de développer leurs carrières à la hauteur de leurs espérances.

Les trois jeunes femmes qui ont reçu chacune une bourse de 6000 € s’ajoutent à la liste des 36 lauréates lettones. Il s’agit de Kristine Šalma-Ancāne, docteur en génie des matériaux, Jevgeņija Lugiņina, ingénieure en génie chimique et Ilze Dimanta titulaire d’un master de biologie.

  • Kristine Šalma-Ancāne, chercheuse à l’institut de technologie chimique de l’université technique de Riga (RTU) est soutenue pour son travail sur une prothèse osseuse pour des patients atteints d’ostéoporose – une maladie chronique osseuse touchant plus de 200 millions de personnes à travers le monde. Son projet est destiné au développement d’un implant facilitant la cicatrisation de fractures dues à la maladie et améliorant le processus de récupération, tout en permettant un effet thérapeutique et curatif sur l’os touché.
  • Jevgeņija Lugiņina est, quant à elle, ingénieure pour l’institut de chimie organique de RTU. La bourse reçue lui permettra d’étudier la réaction de composants organiques dans les oxydes de soufre liquides. L’objectif est de développer de nouvelles variétés de composants organiques grâce à des méthodes de synthèse dans lesquelles le solvant utilisé est le dioxyde de soufre liquide. Son travail va porter sur le choix des réactifs et l’optimisation des paramètres de la réaction chimique permettant une augmentation de sa performance pour obtenir des produits de meilleure qualité. Les méthodes de synthèse ainsi obtenues pourront faire l’objet d’applications pharmaceutiques.
  • Enfin, Ilze Dimanta, assistante de recherche à l’institut de physique des états solides de l’Université de Lettonie, reçoit cette bourse afin de travailler sur la conception d’un matériau hybride pour le design d’un nouveau type de bioréacteur. Celui-ci doit être en mesure de contenir des micro-organismes qui produisent de l’hydrogène à partir de sous-produits de réactions chimiques et de procédés industriels.

Le président directeur général de L’Oréal Baltic, M. Johan Berg a indiqué vouloir porter le nombre de boursières à cinq à partir de 2017, en ajoutant aux trois lauréates lettones, une lauréate lituanienne et une estonienne. Dans ces trois pays, la proportion de femmes dans la recherche est proche de la parité homme-femme. En effet, avec 53% [2] de chercheuses, la Lettonie compte globalement un peu plus de femmes que d’hommes dans la recherche. La Lituanie et l’Estonie comptent respectivement 52% [2] et 44% [2] de femmes dans la recherche alors que la moyenne mondiale est de 28% [2] (on en compte 26% [2] en France).

Source :

Rédacteur :

  • Simon Cousseau, chargé de coopération scientifique et universitaire à l’Institut français de Lettonie, simon.cousseau[at]institut-francais.lv

[2Infographie de l’institut de statistiques de l’UNESCO (2012), Les femmes et la science