Italie

Partager

Veille scientifique et technologique de l’Italie.

Dernières actualités

Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie

La rétine italienne qui rendra la vue à ceux qui l’ont perdue

Italie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Silver économie : l’innovation pour la longévité
Actualité
19 juillet 2016

L’équipe du département “Neurosciences and Brain Technologies” de l’Institut Italien de Technologies a réussi à mettre au point un dispositif qui pourrait permettre de soigner certaines maladies dégénératives de l’œil. La rétine high-tech se substitue aux photorécepteurs présents dans nos yeux en capturant la lumière pour stimuler les neurones.

De nouveaux agents antiviraux ouvrent la voie à un médicament unique contre les virus les plus dangereux

Italie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
Actualité
3 mai 2016

La mise au point d’un médicament unique contre toutes les infections virales, capable d’affecter la protéine que les virus utilisent pour se multiplier, est l’objectif d’une étude conduite conjointement par l’Université de Sienne et le CNR, qui a permis d’identifier de nouvelles molécules capables d’inhiber la protéine humaine DDX3, dont se “nourrissent” les virus.

Anticoagulants : une arme de plus contre les tumeurs

Italie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
Actualité
3 mai 2016

Une étude de l’Institut Européen d’Oncologie (IEO), soutenue par l’Association Italienne pour la Recherche sur le Cancer, récemment publiée dans Nature Comunications, a démontré qu’il existe un lien de cause à effet entre la coagulation et le développement des tumeurs. Cette découverte ouvre la voie à l’utilisation de médicaments anticoagulants dans la prévention des tumeurs.

Graphène, le désinfectant du futur

Italie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
Actualité
8 avril 2016

Une recherche de la faculté de Médecine et de Chirurgie de l’Université Catholique du Sacré Cœur de Milan, en collaboration avec l’Isc-Cnr de Rome, a montré que ce nanomatériau à base de carbone pourrait être utilisé, sous forme de gel, pour éliminer les champignons et les bactéries tueuses des hôpitaux. Les résultats de l’étude ont été présentés lors d’un congrès international à Los Angeles.