Israël

Partager

Veille scientifique et technologique d’Israël.


Le Service de Coopération Scientifique et Universitaire a pour rôle d’informer de l’actualité scientifique, universitaire et technologique israélienne. Pour cela nous disposons de plusieurs outils :

Dernières actualités

Désaliniser l’eau en utilisant du graphene

Israël | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Dessalement de l’eau de mer
Actualité
5 février 2016

Même si environ 75% de la surface de la terre est recouverte d’eau, il se trouve que seulement une mince part est assimilable par le corps humain à cause de la présence de sel dans l’eau de mer.
Arriver à transformer de l’eau salée en eau potable devient de plus en plus important avec l’accélération du réchauffement climatique. Les principaux freins à la désalinisation sont le coût élevé ainsi que le faible rendement des techniques actuelles qui en limite grandement l’utilisation dans les zones faiblement développées. Des chercheurs ont récemment réussi à soustraire les molécules de sel présentes dans l’eau en utilisant un nouveau procédé à base de graphene.

Comment combattre la dépression ?

Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
Actualité
5 février 2016

Le professeur Raz Yirmiya est le directeur du laboratoire de recherche psycho-neuro-immunologie du département de Psychologie, de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Il concentre sa recherche sur le rôle des processus inflammatoires au niveau du cerveau dans la régulation de la cognition, l’émotion, la plasticité neuronale et la neurogène. En octobre 2015dernier, le Pr. Raz Yirmiya et son équipe ont publié une étude portant sur un nouveau traitement pour combattre la dépression.

Hépatocytes humaines hautement fonctionnelles développées en laboratoire

Israël | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
Brève
5 février 2016

Une collaboration germano-israélienne a permis de mettre au point une nouvelle technique pour le développement de cellules du foie humaines, développées en laboratoire, hautement fonctionnelles c’est-à-dire qu’elles présentent de nombreuses caractéristiques communes avec celles des cellules hépatiques in vivo. Cette étude est parue dans la revue « Nature Biotechnology ». Cinq équipes ont travaillé sur ce projet, l’équipe du Dr Yaakov Nahmias directeur du Centre de Bio-ingénierie « Alexander Grass » de l’Université Hébraïque de Jérusalem ; l’équipe du Pr Oren Shibolet du Département de Gastro-entérologie du Centre Médical de Tel Aviv de l’Université de Tel Aviv ; le Dr Sklan Ella du département de microbiologie et d’immunologie clinique de la Faculté de Medecine « Sackler » de l’Université et les équipes allemandes « Upcyte Technologies GmbH » d’Hamburg et « Medicyte GmbH » d’ Heidelberg. Il s’agit d’une avancée très prometteuse pour les études scientifiques liées aux pathologies du foie, pour étudier la toxicité de nouveaux médicaments, ou pour développer des foies artificiels pour des patients en attente de greffe.

La maladie d’Alzheimer serait la combinaison de plusieurs désordres qui devraient être traitées séparément

Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Silver économie : l’innovation pour la longévité
Brève
5 février 2016

Le professeur Ehud Cohen de la faculté de Médecine de l’Institut de Recherche Moléculaire et de Biochimie de l’Université Hébraïque de Jérusalem et son équipe travaillent sur le lien entre les processus du vieillissement aboutissant à des désordres biologiques. Ils investiguent donc (i) l’action du vieillissent sur les cellules aux niveaux biologique et génétique, (ii) le repliement des protéines et leur agrégation au sein des cellules et (iii) le contrôle du vieillissement pour lutter contre les maladies neurodégénératives.

Vers la fin de l’expérimentation animale ?

Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
Actualité
11 décembre 2015

A l’heure actuelle, les modèles animaux sont à la fois indispensables et insuffisants pour évaluer la toxicité et les effets de nouvelles thérapies sur le corps humain. Une équipe de l’Université Hébraïque de Jérusalem, en collaboration avec l’institut Fraunhofer Allemagne et sous la tutelle du Pr Yaakov Nahmias, propose une nouvelle alternative aux modèles animaux : l’expérimentation sur des nano-organes humains, sur puce.