Des avancées sur le déclenchement des maladies neuro-dégénérescentes

Partager
Irlande

Actualité
Irlande | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
7 juin 2017

Une équipe de chercheurs du laboratoire CRANN de Trinity College Dublin serait sur la voie d’identifier l’origine du déclenchement de la formation des maladies neuro-dégénérescentes, comme celles d’Alzheimer ou de Parkinson.

Une équipe de chercheurs du laboratoire CRANN, de Trinity College Dublin, conduite par le professeur Martin Hegner, a pu observer pour la première fois en temps réel la façon dont les protéines se replient. Cette découverte a été permise grâce à l’analyse de ribosomes individuels (des molécules complexes qui utilisent l’information génétique pour assembler les protéines).

Pourquoi l’assemblement de protéines dans les cellules est-il si crucial, notamment pour la recherche sur les maladies neuro-dégénérescentes ?
Une des hypothèses actuelles est en effet que des protéines mal repliées seraient la cause de maladies neuro-dégénérescentes, les protéines doivent en effet pouvoir se replier et prendre leur forme pour pouvoir jouer le rôle qui leur est dévolu. Jusqu’à présent, si l’importance de la synthèse des protéines dans le processus cellulaire avait été identifiée, la façon dont celle-ci se produisait n’était pas encore comprise. Cette découverte pourrait conduire au développement de nouveaux médicaments pour traiter les maladies neuro-dégénérescentes, comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

Les résultats des travaux de l’équipe du professeur Hegner ont été publiés dans Proceedings, une revue de la National Academy of Sciences. Professeur Hegner avait notamment été récompensé en 2016 du prix Science Foundation Ireland Principal Investigator (une des principales agences de financement de la recherche en Irlande), d’une bourse d’une valeur de 1,3 million d’euros.

Sources :

Rédaction : Louise Aupetit – courrier électronique : louise.aupetit chez diplomatie.gouv.fr