De nouvelles méthodes pour stocker les données

Partager
Irlande

Actualité
Irlande | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Big Data
9 janvier 2017

Comment faire face à l’afflux toujours plus important de données ? Un nouveau dispositif de stockage est en train d’être développé par le centre de recherche en nanotechnologie AMBER à Dublin.

Avec le flux incessant de données qui submerge le monde, les capacités des centres de stockage gigantesques seront bientôt insuffisantes. Pour faire face à ce défi, le professeur Michael Coey, spécialisé dans le magnétisme et les matériaux magnétiques, assisté de son équipe, travaille au sein du centre de recherche en nanotechnologie AMBER à Trinity College Dublin sur un dispositif permettant de stocker plus d’informations dans un espace plus petit et de transférer ces données depuis et vers les centres de données plus rapidement.
En effet, la collecte de données se fait aujourd’hui via des technologies de stockage des aimants : il faut donc développer de nouveaux types d’aimants aux capacités de stockage, de collecte et de partage plus importantes. Le dispositif sur lequel travaille l’équipe utilise des électrons individuels comme unités de mémoire pour contenir de vastes quantités de données dans un espace réduit. Il requerrait moins d’électricité d’opération donc une réduction du coût de gestion et du gaspillage de chaleur.
Les détails de leurs travaux ont été publiés dans le numéro Nature Nanotechnology de juillet 2016.

Source :
“An Irish breakthrough in the big data storage problem” – The Irish Times, 21/07/2016 : http://www.irishtimes.com/news/science/an-irish-breakthrough-in-the-big-data-storage-problem-1.2719446

Rédaction : Louise Aupetit – courriel : louise.aupetit[a]diplomatie.gouv.fr