Vers une meilleure connaissance de la maladie d’Alzheimer

Partager
Inde

Actualité
Inde | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Silver économie : l’innovation pour la longévité
14 septembre 2015

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, et notamment de la mémoire. Des recherches importantes sont menées sur cette maladie, sans qu’aucun traitement n’ait pour le moment pu être mis au point.

Récemment, des chercheurs du Tata Institute of Fundamental Research de Bombay (TIFR), de l’Indian Institute of Science de Bangalore (IISc) et de l’Université de Toronto sont parvenus à de nouveaux résultats prometteurs. Si l’on sait que la protéine bêta-amyloïde joue un rôle important dans l’apparition de la maladie, on en connait aujourd’hui très peu sur sa forme et ses caractéristiques physiques. A l’aide d’une méthode s’appuyant sur la lumière laser et l’utilisation de nanoparticules d’argent (une version modifiée de la spectroscopie connue sous le nom de « Raman »), les scientifiques ont pour la première fois réussi à avoir une image assez nette de la bêta-amyloïde au moment où la protéine perçait la membrane cellulaire, autrement dit un moment clé pour la compréhension de la toxicité exercée par cette protéine dans le processus physiopathologique de cette maladie. Ces résultats ont mis en évidence une forme inattendue de la protéine (« en forme d’épingle à cheveux, mais tordue ») et pourraient ouvrir de nouvelles voies vers l’amélioration des outils diagnostiques et thérapeutiques de la maladie d’Alzheimer.

Les résultats ont été publiés dans le journal ACS Nano.

Contact / Pour en savoir plus  : P. K. Madhu (madhu chez tifr.res.in) ou Dr. Maiti (maiti chez tifr.res.in)

Sources :

Rédacteur(s) : Florian Morin