Une nouvelle méthode de destruction des bactéries

Inde

Actualité
Inde | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Silver économie : l’innovation pour la longévité
30 juin 2015

Une équipe du National Institute of Technology de Rourkela, État de l’Odisha, a mis en évidence la capacité des nanoparticules d’oxyde de zinc à détruire les bactéries grâce à l’électricité statique qu’elles portent à leur surface. Cette découverte pourrait notamment trouver une application dans l’amélioration de la biosécurité, dans l’industrie des nanotechnologies en particulier.

Les chercheurs ont synthétisé des nanoparticules d’oxyde de zinc avec des potentiels électriques de surface positifs ou négatifs, et ont testé ces particules dans des cultures de bactéries à Gram positif ou négatif. Lorsque les bactéries et les nanoparticules entrent en contact, le choc électrique entraîne une libération de radicaux libres qui détruit la cellule. Leurs travaux ont permis d’en apprendre d’avantage sur ce mécanisme, et de montrer que celui-ci se produit à la surface de la bactérie.

Les qualités antibactériennes d’autres nanoparticules d’oxyde de zinc sont d’ores et déjà à l’étude pour l’utilisation de cette technologie dans le traitement de l’eau potable.

Contact / Pour en savoir plus :
Suman Jha,
http://www.nature.com/srep/foxtrot/svc/authoremailform?doi=10.1038/srep09578&file=/srep/2015/150330/srep09578/full/srep09578.html&title=The+effects+of+interfacial+potential+on+antimicrobial+propensity+of+ZnO+nanoparticle&author=Suman+Jha

Sources :

Rédacteur(s) : Florian Morin