Le physicien Thanu Padmanabhan remporte son pari sur l’énergie noire

Partager
Inde

Actualité
Inde | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
20 décembre 2016

Le 15 décembre 2006, lors du 23ème Texas Symposium, le théoricien Thanu Padmanabhan lançait un défi à la communauté scientifique internationale : celui de réfuter ses théories sur l’énergie noire avant 2016. Dix ans plus tard, elles restent toujours valables.

Le physicien théoricien Thanu Padmanabhan de l’Inter-University Centre for Astronomy and Astrophysics de Pune (Maharashtra) est une figure reconnue mais controversée dans le domaine de la cosmologie pour ses travaux sur l’énergie noire (également appelée énergie sombre).

L’énergie noire est une forme d’énergie hypothétique qui compose environ 70% de l’univers, et dont l’existence a été théorisée en 1998 en réponse à l’observation empirique d’une expansion accélérée de l’univers. Son nom provient du fait qu’elle n’émet aucune lumière et possède une pression négative.

Plusieurs modèles ont essayé d’expliquer cette énergie noire. L’une des explications les plus communément acceptées relie l’énergie noire à la constante cosmologique proposée par Einstein dans sa théorie de la relativité générale.

Lors d’un colloque du Texas Symposium on Relativistic Astrophysics en 2006, Thanu Padmanabhan affirma que les données d’observation finiront par montrer qu’une constante cosmologique non nulle (dont il a en 2012 calculé la valeur en utilisant le modèle d’Einstein) est la cause de l’expansion accélérée de l’univers. Il mit au défi les astrophysiciens du monde entier de lui donner tort, un défi relevé entre autres par David Wiltshire, professeur à l’université de Canterbury en Nouvelle-Zélande, convaincu que cette mystérieuse énergie noire n’est issue que de notre mauvaise compréhension de l’énergie gravitationnelle.

Le 15 décembre 2016, David Wiltshire a concédé sa défaite et a offert une lampe, le prix du pari, à Thanu Padmanabhan, pour l’aider à « mieux éclairer ses calculs sur l’énergie sombre. »

Source
“Pune-based scientist wins cosmic challenge”, Times of India, 1 December 2016

Rédacteur :
Laurent Glattli
laurent.glattli[at]diplomatie.gouv.fr
Service pour la Science et la Technologie, Ambassade de France en Inde