L’Institut Français de Pondichéry (IFP) en renfort pour la recherche d’idoles volées

Partager
Inde

Brève
Inde | Sciences Humaines et sociales
17 juin 2015

Six idoles ayant récemment disparu d’un temple dédié à Shiva, dans un village du Tamil Nadu, la police s’est rapidement tournée vers l’Institut Français de Pondichéry (l’une des deux Unité Mixte des Instituts Français de Recherche à l’Étranger) pour identifier les oeuvres d’art et amorcer l’enquête. Les membres de l’institut ont pu fournir des photographies des idoles volées, issues de leur importante archive de photographies d’art religieux du sud de l’Inde.

Ces archives photographiques ont déjà été utilisées par les États-Unis ces dernières années pour identifier plusieurs idoles et autres statues, parmi les milliers d’oeuvres d’art d’Asie du sud-est disparues. Récemment, un Nataraja (statue du dieu Shiva dansant) qui avait disparu d’un temple du Tamil Nadu a pu être retrouvé et restitué à l’Inde.

Les archives de l’IFP sont constituées de près de 160 000 photographies de haute qualité, classées par site et par sujet, qui représentent les oeuvres d’art de 2 900 temples du sud de l’Inde. L’IFP a entamé un travail de numérisation de cette collection afin de permettre un accès facilité à cette précieuse collection.

Source :

Rédacteur(s) : Florian Morin