NOS-1 : espoirs de traitements pour certaines maladies cérébrales

Partager
Finlande

Brève
Finlande | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
7 août 2015

Des chercheurs ont découvert un moyen de bloquer un processus impliqué dans de nombreuses maladies cérébrales.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Finlande Orientale (Itä-Suomen Yliopisto), menée par le docteur Lili Li, et une équipe du Centre de biotechnologie de Turku, menée par le docteur Michael Courtney, ont découvert de nouveaux moyens permettant de bloquer un processus intermoléculaire responsable de plusieurs troubles cérébraux. Ceci devrait ouvrir une porte vers le développement de meilleurs traitements pour les maladies psychiatriques.

La protéine NOS-1 produit de l’oxyde nitrique, un composé chimique impliqué dans des troubles liés à la neuro-dégénération, des douleurs chroniques, anxiétés et dépressions. Or à l’heure actuelle, aucun traitement sûr n’est en mesure de réguler l’activité de cette protéine. De précédentes recherches avaient permis de déterminer que les dommages causés au cerveau par l’activité de NOS-1 nécessitent que NOS-1 se fixe à une autre protéine appelée NOS1AP.

C’est vers cette direction que se sont portées les recherches. En étudiant précisément comment NOS-1 se lie à NOS1AP les chercheurs ont pu mettre en évidence la présence de deux sites de fixation sur ces protéines et ainsi permettre une action directe sur ces sites en obstruant ces sites. Cette découverte signifie qu’il est maintenant plus facile de bloquer l’action de NOS-1 et ainsi développer de nouveaux traitements contre une multitude de maladies psychiatriques.

Plus d’information :
https://www.uef.fi/en/-/uusia-keinoja-aivosairauksiin-liittyvien-signaalien-vaimentamiseen

Rédacteur(s) : Paul Coquard, Sandrine Testaz - sandrine.testaz [a] diplomatie.gouv.fr