Premier écran flexible portable constitué de LED à points quantiques

Partager
Corée du Sud

Actualité
Corée du Sud | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
6 juillet 2015

Un chercheur coréen de l’Institute of Basic Science a mis au point, pour la première fois dans le monde, un écran flexible à ultra haute définition composé de diode quantique et pouvant être fixé sur la peau.

Le Docteur Kim Dae-Hyeong, chercheur à l’Institute of Basic Science (institut de recherche affilié au ministère de la Science, des TIC et du Futur), a mis au point pour la première fois dans le monde, un écran flexible à ultra haute définition composé de diode électroluminescente à points quantiques ou diode quantique (quantum dot light emitting diode - QLED) et pouvant être fixé sur la peau.

D’une épaisseur de 2,6 micros (40 fois plus mince qu’un cheveu humain), cet écran a une résolution de 2 460 pixels par pouce (ppi) soit près de 5 fois celle des derniers smartphones (577 ppi pour le Samsung Galaxy S6, 538 ppi pour LG G3 et 326 ppi pour l’Apple iPhone 6). Il est constitué de nanomatériaux, appelés point quantique, capable de reproduire les couleurs les plus vives. Grace à sa finesse et sa flexibilité, il peut être utilisé comme un papier autocollant sur la peau et pourrait fortement améliorer la qualité des dispositifs portables. Un brevet a été déposé en République de Corée et son internationalisation est en cours. La production à grande échelle est d’ores et déjà envisagée.

Le marché mondial des écrans de petite et moyenne taille pour smartphone et tablette est de 43 milliards de dollars avec en tête les entreprises coréennes telle que LG Display. Le marché des dispositifs électroniques portables (wearable technology) est estimé à 10,2 milliard de dollars avec une hausse annuelle de 40% en moyenne.

http://koreatimes.co.kr/www/news/tech/2015/05/129_178919.html