Le Ministère coréen de la Science investit 3 milliards d’euros dans la R&D en 2015

Partager
Corée du Sud

Actualité
Corée du Sud | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
23 juin 2015

Le Ministère de la Science, des TIC et de la Planification (MSIP) prévoit dans son plan global 2015 pour la R&D un investissement de 3 milliards d’euros, répartie entre les sciences et technologies et les TIC selon un ratio deux tiers / un tiers respectivement.

Le Ministère coréen de la Science, des TIC et de la Planification (MSIP) prévoit dans son plan global 2015 pour la R&D un investissement de 3 milliards d’euros (3 952 milliards de won). Cette somme sera répartie entre les sciences et technologies et les TIC selon un ratio deux tiers / un tiers respectivement.

Le gouvernement souhaite encourager la recherche fondamentale en bloquant, dans un premier temps, 571 millions d’euros pour le financement des programmes de recherche sur appel à projets. Les programmes les plus créatifs et originaux seront privilégiés. Il prévoit également de favoriser les projets de long terme (plus de 20 ans) en améliorant la transition entre les programmes.

Le gouvernement également investira 432 millions d’euros dans le développement de technologies fondamentales. L’accent sera mis sur le transfert de technologie avec pour but la création de nouveaux secteurs industriels et l’innovation dans les secteurs industriels existants. La R&D dans les domaines stratégiques tels que les biotechnologies sera particulièrement soutenue pour favoriser la création de nouveaux marchés.

Parmi les secteurs privilégiés par le gouvernement figurent le spatial et le nucléaire. Le ministère prévoit 287 millions d’euros pour encourager les entreprises coréennes à se lancer dans l’élaboration de fusées spatiales et le développement de satellites stratégiques. Environ 241 millions d’euros seront destinés au nucléaire.

Concernant les TIC, le gouvernement cible les domaines suivants : les technologies de réseaux avec et sans fil (télécommunication mobile 5ème génération, internet des objets, technologies de l’information quantique, matériaux optiques etc.) ; les appareils de nouvelles générations (appareils portables, imprimantes 3D etc.) ; les plates-formes « big-data » et le stockage de masse sur le cloud ; les voitures intelligentes et les semi-conducteurs intelligents etc.

http://news.naver.com/main/read.nhn?mode=LS2D&mid=shm&sid1=105&sid2=228&oid=030&aid=0002330259